Une initiative à saluer car elle démontre encore une fois que la jeunesse algérienne est mûre, lucide et très sensible au développement de la situation gravissime prévalant dans le pays, notamment depuis que les marionnettes au pouvoir à la solde de la françafrique et de la maçonnerie ont pris la décision irréfléchie de mettre fin au processus électoral en violant délibérément la Constitution, oubliant que la même décision prise en janvier 1992 avait entraîné un bain de sang avec plus de 200 000 morts. Hélas, nous avons  affaire à de « mauvais élèves » comme aurait dit d’eux le Général Giap ! Le peuple a dit non, c’est non !


L’amour du pays dépasse même les querelles éternelles entre supporters !

En effet, à une heure du début de la rencontre entre le MCA et l’USMA au stade du 5 juillet à Alger, les gradins du stade sont tout bonnement vides !

La cause : les supporters des deux clubs ont décidé de boycotter le match, dont la LFP a maintenu la programmation – à la veille des manifestations prévues à travers tout le pays pour dire non au prolongement du 4e mandat de Bouteflika – et cela alors même que d’autres rencontres ont été reprogrammées.

Selon le site d’information Alg24, sur les réseaux sociaux, les supporters des deux clubs se sont donné le mot pour boycotter cette rencontre car l’heure n’est pas au football, selon eux. Les groupes de fans des deux clubs ont appelé les deux galeries à ne pas se déplacer au stade pour éviter des débordements.

Le média rappelle que c’est la deuxième fois que l’instance présidée par Abdelkrim Medouar prend l’énorme risque de programmer des rencontres sous haute tension dans ce contexte particulier que traverse l’Algérie.


Algérie 360°