Ceci est un risque supplémentaire sur la santé des enfants et bien qu’il soit connu depuis longtemps, les autorités ne feront rien pour y remédier car cela implique beaucoup trop de travaux et donc de dépenses. L’argent étant plus important que les vies humaines aux yeux des politiques, on connaît déjà le résultat.


L’agence recommande « par précaution » de « ne pas implanter de nouvelles écoles à proximité des lignes à très haute tension ».

Ils sont émis notamment par les lignes à haute tension. Les champs magnétiques à basses fréquences représentent un risque « possible » de leucémie chez les enfants qui habitent à proximité, a prévenu vendredi 21 juin l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses). Aussi, elle recommande « par précaution » de « ne pas implanter de nouvelles écoles à proximité des lignes à très haute tension », même si aucun lien de cause à effet n’est pour le moment démontré.

L’Anses, qui avait déjà alerté en 2010 sur une « association possible entre l’exposition aux champs électromagnétiques basses fréquences et le risque à long terme de leucémie infantile », explique que les nouvelles études parues depuis cette date la conduisent à « réitérer » ses conclusions, « même si [elles] retrouvent moins fréquemment cette association ».

Environ 48 000 enfants exposés

Des études épidémiologiques mettent en évidence une augmentation statistique du risque de leucémie infantile à partir d’un certain seuil d’exposition, évalué selon les études entre 0,2 et 0,4 microteslas (µT), l’unité de mesure du champ magnétique, explique à l’AFP Olivier Merckel, responsable de l’unité d’évaluation des risques liés aux agents physiques à l’Anses.

Environ 40 000 enfants de moins de 15 ans sont ainsi exposés à leur domicile et 8 000 sont scolarisés dans une école exposée à un niveau de champ magnétique supérieur à 0,4 µT, selon une étude commandée par l’Anses et réalisée par l’Inserm et le CHU de Caen.


Photo d’illustration : des lignes à haute tension à La Chapelle-Saint-Mesmin (Loiret), le 20 mai 2019. (THIERRY GRUN / ONLY FRANCE / AFP)