lalin-herve-ryssen-soral-pleutre-llp-salim


Les positions et les choix stratégiques de Monsieur Lalin Hervé, dit Ryssen, sont d’une rare bêtise. Il est curieux de voir des racialistes bien blancs avec des QI aussi élevés commettre autant d’erreurs et les répéter tout en n’ignorant guère la réalité.
conversano-agresse-soral-dieudonneRésumons la situation. Hervé Ryssen est assez connu du milieu de la dissidence, il a publié des livres, ce qui lui a valu d’être condamné à plusieurs reprises et même à de la prison ferme pour ses prises de position. Il a toujours manifesté une forte indépendance d’esprit qu’il a assumée. Jusqu’au jour où il a commencé à vendre ses livres aux éditions KoKu d’Alain Soral. Malgré les très nombreux scandales ayant éclaboussé la secte de son nouveau patron, ainsi que le désormais ridicule Dieudonné, il fait mine de ne rien voir et ne trouve même pas le courage de crier son indignation après l’agression caractérisée et préméditée contre son ami Daniel Conversano ! Il va même jusqu’à réaliser en cette fin décembre 2016, une émission avec Vincent Lapierre, sur ERFM ! Il n’a honte de rien (à moins que l’émission n’ait été enregistrée juste avant mais rien n’aurait pu empêcher la publication d’un communiqué). Une émission au cours de laquelle on entend Vincent Lapierre se plaindre et geindre contre la violence de l’extrême gauche (!), alors que pas un traître mot n’est prononcé sur la violence de son maître Soral contre D. Conversano… Quant au reste de l’émission, on ne sait plus ce qui est plus grave, le ridicule des coupures très nombreuses de Vincent Lapierre qui essaie de forcer les ventes des livres sur le site de la secte en expliquant à plusieurs reprises que les coupures sont dues à l’injustice des lois actuelles, enchaînant du coup qu’il faudrait acheter ses livres ou la vacuité des propos. Ce que l’on ne comprend pas et qu’il n’explique pas, bien évidemment, c’est comment il se fait que ses livres soient en vente libre si leur contenu est si illégal ?!!
H. Ryssen explique à ses proches que c’est une question de « stratégie », qu’il ne faut pas s’embrouiller avec Grosal puisqu’il lui donne une « visibilité » — quoique de plus en plus restreinte ces derniers temps et il le sait parfaitement — afin de diffuser ses idées. Mais à quel prix ? « Stratégiquement », les prostituées, elles aussi, ont toutes les raisons de faire ce qu’elles font pour nourrir leurs familles. Chacun voit sa « stratégie » à sa porte. Ryssen, n’avait-il pas appelé à voter Sarközy en 2007 car son discours était le plus proche de celui des identitaires ? Le résultat du quinquennat a prouvé que sa stratégie que l’on pourrait décrire comme une « stratégie des miettes » était perdante autant, d’ailleurs, que celle d’aujourd’hui avec Soral et son association qui s’effrite de toutes parts, de même que sa crédibilité. De plus, et Ryssen le sait, à la moindre critique même très légère, il se retrouvera censuré par la secte comme l’ont été tous les autres avant lui…

Il préfère s’allier à un escroc qu’il exècre pour vendre ses livres, plutôt que de rester libre et d’avoir les coudées franches !


Sauf que, de la même façon qu’il y a toujours des traîtres et des pleutres, il y aura toujours en face d’eux des gens de parole, d’honneur et de fierté. On peut citer à titre d’exemple, l’écrivain Johan Livernette qui a préféré cesser sa collaboration avec l’association de malfaiteurs Égalité et Réconciliation qui lui a fait le chantage, via le factotum Amine Khélifi, d’avoir à choisir entre cesser de travailler avec Salim Laïbi et continuer à vendre ses livres ou l’inverse ! On peut citer également Joe Lecorbeau qui a préféré s’extraire de la secte ainsi que de toute collaboration avec Dieudonné, afin de garder sa liberté totale et préserver sa dignité quelles que soient les conséquences financières. Ces deux hommes debout sont mariés et ont des enfants à nourrir. Oui, il reste encore des hommes !
Couve-MythomanePourtant, Hervé Ryssen a été le premier, il y a quelques années, à dénoncer la supercherie Alain Soral puisqu’ayant assisté au procès de ce dernier concernant l’affaire de l’émission « Complément d’enquête », il avait démontré le niveau extraordinaire de lâcheté et de pleutrerie du gourou sénile devant les juges, en écrivant un article qui reprenait fidèlement le déroulement du procès. Heureusement, nous avons retrouvé ce texte, qui avait disparu du Net, et nous l’avons repris dans le livre, Le Mythomane – La face cachée d’Alain Soral. Un texte que Ryssen n’assume plus aujourd’hui puisque nous avons appris que cela ne lui a pas trop plu que celui-ci circule à nouveau. Vous pouvez le lire en intégralité ici, et lire comment Ryssen traitait le petit plaisantin Soral. Nous allons juste reprendre ici l’avant dernière phrase de son papier :

« Son dernier livre Comprendre l’Empire, se vend à la Fnac, à côté de ceux d’Alexandre Adler, de Bernard-Henri-Lévy et de Jacques Attali ; ce qui n’empêche pas ce sociologue “non-conformiste” de pleurnicher régulièrement contre la censure dont il serait la victime. » dixit H. Ryssen


Qu’est-ce que la décadence ? Pourquoi les traditionalistes parlent-ils de dégénérescence ? C’est pourtant très simple, car il faut savoir que tout se résume à une question de spiritualité, opposée au matérialisme. Il est question du règne de la quantité au détriment de la qualité ; ce qui correspond hélas au nouveau choix stratégique assumé par Hervé Ryssen. Il préfère s’allier à un escroc qu’il exècre, pour vendre ses livres, plutôt que de rester libre et d’avoir les coudées franches ! En bon athée sans socle doctrinal ni fondamentaux moraux, tout est permis. Voilà la cause réelle de la chute d’une nation, d’une civilisation.
Nul besoin d’être juif pour être mauvais, pour être une crapule, un escroc sans foi ni loi. Il suffit de s’appeler Alain Bonnet qui concentre en lui toutes les tares et les défauts possibles et imaginables. Comprendre cette évidence, qui éclate aujourd’hui aux yeux de tous, serait un bon début : Ryssen, critique avec les juifs, n’est-il capable de ne voir le mal que chez ce peuple et s’aveugler sur les défauts des Blancs, au point de les soutenir même quand ils sont pourris de péchés ? Soral est-il intouchable parce qu’il se prétend « Aryen », alors qu’il adopte de manière caricaturale des méthodes de ceux qu’il vitupère et dénonce à longueur de temps ? D’un point de vue statistique, la médiocrité est partagée à parts égales parmi les nations, c’est un fait. À moins de préférer un escroc blanc à un juif honnête ce qui relève de la psychiatrie.
Ce qui est lamentable et aggrave le cas, c’est le fait de vendre son âme, en s’associant à un dégénéré escroc en fin de vie. Tout ceci pour pas grand chose, pour un plat de lentilles, quelques livres vendus, une centaine d’euros. Certes Ryssen n’est pas le seul. Ils sont quelques-uns à avoir vendu leur âme à un toxico sénile condamné pour harcèlement envers une jeune femme : ces dérives ne vous dérangent pas, Marion Sigaut, Michel Drac, Youssef Hindi, Alain Escada, J.-M. Vernochet, Pierre Hillard ? Des moralisateurs de pacotille, des dissidents en carton ont déjà perdu avant d’avoir commencé la lutte.
Bref, rien ne pourra changer sans instaurer plus de morale, plus d’honneur et plus de dignité. On ne peut opposer au monde moderne décadent une autre décadence pour le combattre, cela n’a aucun sens.
Dans l’émission de ERFM, Ryssen affirme à partir de la minute 10:50 qu’il n’est pas « corruptible » ! Au regard du minuscule avantage tiré de son association avec Grosal, on se demande ce qu’il ne ferait pas devant une valise d’un million d’euros. Tout dépend de qui paie et combien, tout dépend de qui paie et combien…
Il n’est jamais trop tard pour bien faire, pour réparer ses erreurs, redresser la barre. Nous le disons cordialement à Ryssen, qui  a su être courageux dans le passé. Mais tant que la spiritualité, L’HONNEUR et LA RECTITUDE seront absentes de la lutte, on ne peut rien espérer de toutes ces actions qui ne sont que vaines gesticulations.

gateaux-dissidents