restos-coeur-misère-SDF-france


40% de plus est un chiffre effrayant, catastrophique, qui devrait faire réagir les gouvernants. Les « sans-dents » se multiplient de manière exponentielle et pourtant le président Macron trouve le moyen de dépenser 25.000 € en maquillage afin de faire la bella figura dans les médias pendant que le peuple coule… En Allemagne ils sont déjà plus de 13 millions à sombrer dans la pauvreté et pourtant les clowns qui nous dirigent nous demandent de copier leur modèle ! Quelle honte !


Selon Patrice Blanc, président de l’association, le nombre de repas distribués est en hausse de 40 % par rapport à l’été dernier. Et la saison « n’est pas terminée », insiste-t-il.  

La fin de l’été approche et les Restos du cœur tirent un bilan assez édifiant de leur campagne. Selon Patrice Blanc, président bénévole de l’association créée par Coluche en 1985, le nombre de repas distribués est en hausse de plus de 40% par rapport à l’année dernière.

franceinfo : Les Restos du cœur ne font pas relâche pendant l’été ?

Patrice Blanc : Je le confirme : les trois quarts des centres des Restos du cœur restent ouverts avec des bénévoles présents. Cet été, on a accueilli plus de 500 000 personnes dans les centres classiques, mais également à travers les centres itinérants en milieu rural ainsi que des personnes vivant dans la rue dans les grandes villes, par le biais des distributions de repas chauds.

Vous faites aussi une distribution itinérante de repas chauds, pourquoi ?

Dans de nombreux départements, nous avons constaté que les personnes démunies et isolées étaient de plus en plus nombreuses et n’avaient pas les moyens de se déplacer pour rejoindre les centres fixes des Restos du cœur dans différentes villes. Nous avons donc mis en place des camionnettes qui tournent dans plusieurs communes et permettent d’atteindre les personnes les plus isolées. On constate notamment que les retraites des salariés agricoles ou les retraites des anciens commerçants ne sont pas suffisantes pour boucler les fins de mois.

Vous aviez distribué sept millions de repas l’été dernier. Quel est le bilan cet été ?

Le bilan est en hausse de plus de 40%. L’été n’est pas terminé et nous avons . Plusieurs raisons expliquent cette augmentation. On a élargi notre barème permettant d’accéder à l’aide alimentaire. De ce point de vue, une série de personnes qui ne venaient pas les étés précédents sont venues cette année. Il y a aussi le phénomène des migrants qui s’est ajouté à celui des personnes démunies habituelles. Par exemple, à la Porte de La Chapelle, au mois d’août, avant l’évacuation des campements de migrants, on a distribué autour de 1 200 repas chauds chaque jour. On a une population très diversifiée. On a majoritairement des familles monoparentales : des mères seules avec enfants. On a de plus en plus de jeunes, notamment des étudiants, et de plus en plus de retraités.

Les Restos du cœur ont « déjà distribué 10 millions de repas » cet été – Patrice Blanc


France TV Info