Rappel de cette condamnation infamante de Charlie Hebdo qui avait été condamné en appel pour le licenciement abusif du caricaturiste Siné à cause d’un dessin sur le fils Sarközy. Rappelons également que l’autre caricaturiste Lefred-Thouron, aujourd’hui au Canard enchaîné, avait également été censuré par Philippe Val pour avoir dessiné un croquis visant le pédocriminel Patrick Font, ami et collègue de travail de Val ! Que ces gens osent parler de liberté d’expression est juste abject et significatif d’une hypocrisie rare.


Ce lundi, la cour d’appel de Paris a condamné la société éditrice de Charlie Hebdo à verser 90 000 euros de dommages et intérêts à Maurice Sinet alias « Siné ».

Le motif ? La rupture abusive du contrat de collaboration du caricaturiste.

Coup dur pour la société éditrice de Charlie Hebdo. Cette dernière a été condamnée par la cour d’appel de Paris pour avoir rompu abusivement le contrat de collaboration qui la liait depuis seize ans avec le caricaturiste Siné.

Les Éditions rotatives devront verser 90 000 euros de dommages et intérêts à Maurice Sinet, dit « Siné », contre 40 000 euros en première instance, et publier la condamnation dans Charlie Hebdo, selon l’arrêt du 14 décembre.


Photo d’illustration : Le caricaturiste Siné va toucher 90 000 euros de dommages et intérêts pour licenciement abusif. afp.com/Martin Bureau.

Actualités Politique, Monde, Economie et Culture - L'Express

AFP
17 décembre 2012