La perception du gouffre n’est qu’une perception vertigineuse de l’être.

.•.

On ne peut rien comprendre à la vie si on n’a rien compris à la mort.

.•.

L’amour n’a de sens que s’il est éternel. Ou si on le croit tel.

.•.

Dès lors que l’on croit en l’éternité, on croit en l’Éternel, et donc en Dieu.

.•.

Croire en Dieu c’est être émerveillé par les œuvres de la nature au point d’y percevoir une sublime unité : l’unité divine. C’est cette unité que les démons mondialistes veulent détruire et remplacer par une unité mondiale… unité monétaire, vaccinale, unité de l’information…

.•.

Dieu est un gouffre d’amour d’où s’élance la vie, l’infaillible triomphe de la vie sur les Ténèbres.

.•.

Pour que l’État profond des Ténèbres soit terrassé, il faudrait que Dieu existe ! Pourtant, quand l’État profond s’effondrera, la grande majorité s’en réjouira, certes, mais sans pour autant croire en Dieu. L’heure apocalyptique du choix est venue. Heureux ceux qui n’ont pas vu et qui ont cru.

.•.

Le Grand reset n’est rien d’autre que la reconstruction du monde, qui n’est rien d’autre que la réparation du monde (« tikkun olam» de la kabbale juive), réparation (tikkun) du monde (olam) créé par Dieu, un monde imparfait créer par Dieu imparfait donc, un démiurge mauvais donc, le fameux démiurge des gnostiques…, un monde imparfait que les israélites prétendent réparer par la connaissance du bien et du mal, par l’esprit du Serpent de l’arbre de la science, la science exclusive, qui exclut la morale, qui exclut Dieu, qui exclut la vie…

.•.

Continuer d’aimer la vertu alors que Dieu nous a abandonnés est la preuve que Dieu ne nous a pas abandonnés ! Notre Créateur ne se manifeste pas selon nos critères mais selon les siens.

.•.

L’humanité se divise désormais en deux, ceux qui sont attachés à la transgression, à la rébellion contre la nature, contre l’œuvre de Dieu, et ceux qui s’émerveillent de cette œuvre, veulent la sauvegarder et la célébrer. Les premiers sont déterminés à éradiquer les seconds, malheureusement trop naïfs.

.•.

Le Serpent est tellement pervers qu’il est capable de se mordre la queue pour ne pas être démasqué !…

.•.

« État d’urgence sanitaire »… Leur seule urgence est d’éradiquer le surnuméraire humain et de faire du bétail humain qui reste leurs esclaves intégraux… C’est ce qu’ils entendent par démocratie.

.•.

Ce vaccin à ARNm c’est la roulette russe à court et moyen terme, et la roulette belge à long terme (6 balles dans le barillet).

.•.

La vraie liberté serait de détruire tous les réseaux sociaux virtuels pour retrouver l’éprouvante mais vraie vie réelle. Les réseaux judéo-oligarchiques qui nous tuent sont des réseaux réels, pas virtuels. La dictature du virtuel, voilà l’ennemi réel qui annihile tout combat contre lui.

.•.

Pour en finir avec le contentieux franco-algérien, ce n’est pas à l’État français de s’excuser mais plutôt à la gauche universaliste qui avait défendu mordicus la colonisation, cette gauche de Jules Ferry qui n’a toujours pas fait son mea culpa, et qui continue de détruire aveuglément tout particularisme national, excepté le particularisme juif et israélien… Aujourd’hui cette universalisme criminel s’appelle : mondialisme.

.•.

Pour en finir avec l’éternelle question juive… Tous les Juifs ne sont pas démoniaques, une partie d’entre eux l’est. C’est cette partie qui éprouve l’humanité, révélant ceux qui restent attachés au bien, et les autres qui périront le moment venu avec ladite partie démoniaque. Il semblerait que ce moment biblique soit arrivé…


Blog : http://leblogdelotfihadjiat.unblog.fr
Twitter : https://mobile.twitter.com/LHadjiat