L’ex-patron du FCE et dirigeant de la plus grande entreprise de BTP algérienne, ayant profité des largesses de Saïd Bouteflika lui ayant permis de cumuler les milliards, vient d’être incarcéré à la prison d’El-Harrach en Algérie après avoir tenté de quitter le territoire au milieu de la nuit par poste frontière tunisien d’Oum Tboul. Détenteur d’une double nationalité britannique ainsi que de comptes offshore comme l’a dévoilé le scandale de Panama Papers, il était essentiel de mettre la main sur cet oligarque et l’empêcher de fuir le territoire. La fratrie Kouninef a eu beaucoup plus de chance puisqu’ils ont réussi à quitter le territoire algérien un jour avant Ali Haddad via l’aéroport de Nice.