Cette montée spectaculaire n’augure absolument rien de bon et ce n’est que le début.


L’or a dépassé mercredi la barre symbolique des 1.800 dollars l’once, sous laquelle il évoluait depuis novembre 2011, dans un environnement économique incertain favorable à cette valeur refuge.

« Les investisseurs achètent toujours des actions mais il semble qu’ils veulent se couvrir en cas de correction du marché », a signalé Carlo Alberto De Casa, analyste pour ActivTrades.

Valeur refuge

« Mercredi, les inquiétudes autour du coronavirus et les tensions géopolitiques ont pesé sur l’appétit pour le risque », ce qui bénéficie au métal jaune, traditionnelle valeur refuge en période d’incertitudes, a pointé Fiona Cincotta, pour City Index.


La semaine dernière, l’or avait flirté avec la barre des 1.800 dollars l’once, sans la dépasser. Son record historique, à 1.921,18 dollars l’once, avait été atteint en septembre 2011.


Photo d’illustration : sur le London Bullion Market, l’or a atteint à 1.800,86 dollars l’once, un plus haut en huit ans et demi.

Le Revenu / AFP
8 juillet 2020