valls_evry


Mon Dieu que c’est grossier et laid cette ficelle. C’est tellement gros qu’il y a plus de noirs que de blancs en arrière plan, certainement pour faire oublier la fameuse phrase proférée sur la marché d’Évry dans laquelle Valls demandait à son adjoint de mettre plus de « blancos ». Croit-il vraiment que l’on a oublié cet épisode ? Fait-il semblant de le croire ? Bref, ça ne marche plus et ça il devrait le savoir… autrement il est vraiment extremement stupide.


Présentées par plusieurs médias comme de simples « habitants d’Evry« , les personnes qui se trouvaient hier aux côtés de Manuel Valls lors de l’annonce de sa candidature sont pourtant, pour beaucoup, des élus ou des proches de la majorité socialiste de la ville.

Décryptage d’un plan com’ façon « carte postale de la diversité« , selon les termes BFMTV.

À en croire Les Échos, c’est « entouré d’habitants » d’Evry que Manuel Valls a annoncé sa candidature aux primaires de la gauche, « comme pour bien montrer qu’il a un ancrage électoral fort et n’est en rien coupé du terrain« . Même constat du côté d’Europe 1, qui décrit la « pression qui monte dans la mairie d’Evry« , quelques minutes avant que Valls s’exprime, « entouré d’habitants« . Sur la chaîne Franceinfo, on indique carrément que c’est « entouré de ses fidèles électeurs » que Valls a annoncé sa candidature, « dans sa ville de cœur, Evry« .  valls-candidat

De simples habitants de la ville derrière le candidat Valls ? Au lendemain de son discours, BFMTV a en fait révélé que les personnes derrière Valls avaient été triées et sélectionnées. En effet, certains militants PS avaient été rameutés par téléphone pour venir assister au discours… avant d’être éconduits. À la dernière minute, ces militants ont finalement été relégués dans une salle attenante où ils étaient invités à suivre la déclaration… sur écran.

Une journaliste du Républicain de l’Essonne présente sur place, Maryne Violette, confirme d’ailleurs à @si que les « figurants » étaient déjà en place à l’arrivée des journalistes et qu’ils avaient donc été placés « très tôt » par la mairie, vraisemblablement choisis « parmi les encartés PS » de la ville. Une méthode qui rappelle une séquence du Petit Journal de mai dernier. À l’époque, Yann Barthès et ses équipes décrivaient un Valls « comme chez lui » à Evry. À tel point que pour ses […]

Arrêt sur Images