Très intéressante initiative marseillaise qui est malheureusement trop peu médiatisée en France car elle ne va pas dans le sens de la volonté de déclencher une guerre civile par des élites totalement irresponsables et criminelles !


Nous sommes un groupe amical constitué d’imams et de prêtres de Marseille, auxquels
s’ajoutent une croyante musulmane et une religieuse catholique. De manière régulière, depuis 10
ans, nous nous rencontrons pour échanger, partager et approfondir ensemble par l’écoute, la
réflexion, le questionnement des éléments de notre foi, de notre culture, des faits de société.
Nous sommes convaincus que nous appartenons à la même humanité, que nous sommes des
êtres de relation et que nos origines, nos opinions, nos courants politiques et nos religions sont des
lieux de découvertes et d’enrichissement mutuels.
Comme l’ensemble de la communauté nationale française, nous sommes profondément
choqués par l’horrible assassinat dont a été victime Monsieur Samuel Paty, professeur d’histoire du
Collège de Conflans Sainte Honorine. Cet assassinat lâche et abject d’un enseignant porte atteinte à
des principes fondamentaux de la République comme la liberté d’expression, la liberté de
conscience, la laïcité. Nous sommes profondément convaincus du bien-fondé de ces principes. Nous
voulons exprimer notre soutien à la famille de Monsieur Samuel Paty, à ses proches et à tous les
personnels de l’Éducation Nationale. Nous reconnaissons l’importance de leur travail.
Notre groupe est modeste mais il est un signe parmi d’autres que c’est dans le dialogue mené
avec franchise et respect que les ignorances, les amalgames, les préjugés reculeront et laisseront
davantage place à un vivre ensemble plus pacifié et plus fraternel. L’ouvrage est devant nous et il a
besoin de chacun.
Plus que jamais parlons ensemble, comme citoyens et comme croyants, du civisme, de
laïcité, du fait religieux, de la place des religions, de la violence, du terrorisme, dans le débat public
et dans tous les lieux d’éducation de jeunes, y compris, sur invitation, dans les établissements
scolaires publics et privés. Ce n’est qu’en mettant des mots que l’on fera reculer l’ignorance et le
barbarisme.
Nous sommes inquiets du climat qui s’alourdit dans notre pays et cible les musulmans et
leurs structures qui travaillent dans un cadre républicain.
Nous sommes disponibles pour toute initiative qui nous conduirait à témoigner ensemble,
avec des croyants des autres traditions religieuses et des agnostiques, de ce qui nous pousse à servir
la devise républicaine dans ses trois dimensions « liberté, égalité, fraternité ».
Nous ne voulons pas céder à la peur ou à la division.
Nous avons décidé de vivre ensemble, unis dans la fraternité et unis dans le défi et le
bienfait d’accueillir nos diversités.


Marseille, le 21 octobre 2020


  • Messieurs Azzedine Aïnouche, Farid Bourouba, Salim Bouzred, Haroun Derbal, Nassurdine Haïdari,
    Mohsen Ngazou, Abdessalem Souiki, Madame Saïda Driouiche.
  • Pères Thierry Alfano, Jean-Louis Barrain, Philippe Barrucand, Martin Durin, Jean Lahondès,
    Jean-Pol Lejeune, Laurent Notareschi, Christophe Roucou, sœur Christine Pousset.