morgan-priest-plagiat-ovnis-bible-llp-2


Des rumeurs de plagiat couraient déjà à propos du dernier livre de Morgan Priest, OVNIS & Bible, rumeurs dont vous pouvez trouver une trace sur la page Amazon du livre, dans les commentaires. Pour vérifier cela, rien de tel que l’achat du livre pour procéder à une analyse et c’est précisément ce que nous avons fait. Il n’a pas fallu 10 minutes pour trouver 3 passages, trois chapitres complètement copiés, sans citation ni guillemets, comme le prouvent les captures ci-dessous. La lecture du seul style révèle déjà la supercherie puisqu’il s’agit de journalisme classique reconnaissable entre mille.

On savait que Morgan Priest était un adepte du plagiat vidéo comme l’a prouvé ce montage, mais là, on est dans le plagiat écrit, réalisé de la pire des façons, sans précaution aucune : un simple copié/collé de passages entiers piqués ici et là.


L’article L112-1 du Code de la Propriété Intellectuelle précise que le coupable est donc passible de dommages et intérêts au civil ainsi que 2 ans de prison et 150.000 € d’amende au niveau du pénal.


Premier passage, pris au hasard dans le livre, celui concernant le chapitre Le voyage dans le temps à la page 67. Il a été complètement copié de la description d’une vidéo postée dans YouTube que vous trouverez ici. (Cliquer sur l’image ci-dessous pour l’agrandir).


voyage-temps-video-decoucertes-sciences-priest-plagiat


Deuxième passage : vous avez un autre chapitre entier pompé intégralement sur Wikipédia, mot pour mot. Il est question du Projet Manhattan à la page 69 que vous pouvez vérifier et constater ci-dessous :


projet-manhattan-plagiat-morgan-priest-ovnis-bible


Troisième passage : enfin, 2 autres chapitres sont également épinglés, ceux de la Téléportation quantique et de L’intelligence artificielle aux pages 90 à 93. Ils ont donc été copiés collés d’un site appelé Up’ Magazine comme le démontre ce lien ou l’image ci-dessous. On n’a pas encore vérifié, mais on imagine que les fautes d’orthographe ont également été copiées… Le site Up’ Magazine a littéralement été pillé à plusieurs reprises, un signalement à leur rédaction serait un minimum.


teleportation-quantique-priest-plagiat


C’est consternant de bêtise ! L’escroc Morgan Priest a terminé son livre par quelques remerciements : Éric, Sylvain, Lenny… puis vient la phrase « Je rends grâce à Dieu de me permettre d’écrire ce livre destiné à sa gloire« . Il est difficile de croire que la tricherie, la tromperie, l’escroquerie et le plagiat puissent rendre grâce à Dieu, mais la moindre des politesses eût été d’inclure dans ses remerciements Up’ Magazine, Wikipédia, Documentaries City… et toutes les autres victimes de ses rapines.

Nous vous invitons à faire de même en copiant tout simplement le début d’un chapitre et de le rechercher au moyen de la barre de recherche Google (ou autre moteur de recherche) ; les autres chapitres risquent de réserver des surprises. Une plainte sera déposée auprès des autorités compétentes, car un tel comportement, une telle arnaque ne peuvent demeurer impunis, d’autant que le livre, écrit en gros caractères avec de larges espaces blancs dans le seul but d’accroître le nombre de pages, est vendu, de surcroît, à plus de 26 € !!!

On sait déjà que la dissidance dieudo-soraëlienne, faisant mine de ne rien savoir, ne citera jamais cette affaire, protégeant ainsi le rabbin Gilles Bernheim de leur fausse dissidence. Souvenez-vous qu’ils en ont fait des caisses sur le plagiaire Gilles Bernheim à l’époque de la médiatisation de son escroquerie ; ce coup-ci, ce sera silence radio. Ils se comportent donc exactement à l’image du système qu’ils dénoncent en protégeant leurs escroqueries de toute publicité indésirable, en recourant à la censure dès qu’une vidéo dénonce leurs supercheries. La sentence populaire « qui se ressemble s’assemble », passée en proverbe, est plus que jamais vérifiée dans le cas présent.

Bref, le marchand du Temple, le travesti christo-gothique, l’autoproclamé pourfendeur du satanisme mondial, le baptiseur express à 50 € per capita, n’est qu’un vulgaire et grossier plagiaire. On espère que ce travail salutaire va permettre aux victimes nombreuses de ce piètre gourou de sortir de son emprise et de se libérer de ses salades indigestes. D’aucuns nous traiteront de jaloux ou de je ne sais quel autre argument de troll fanatique, malheureusement pour eux les faits sont têtus et resteront toujours là pour prouver le contraire.

Quant à moi, il me tarde de présenter toutes ces preuves à la barre puisque rappelons que M. Morgan « Priest » Le Bail a déposé plainte contre moi en citation directe pour injures et diffamation, Monsieur n’ayant pas apprécié de se faire traiter… d’escroc !