Subscribe Now

* You will receive the latest news and updates on your favorite celebrities!

Trending News

En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Géopolitique

Cheikh Al-Bouti : « Je suis d’obédience sunnite mais… «  

Vidéo très intéressante de Cheikh Al-Bouti, assassiné par les criminels daechistes, qui rappelle avec intelligence et raison que le complot en cours au Moyen-Orient utilisera toutes les failles qu’il puisse trouver entre les deux doctrines chiite et sunnite afin que ces deux groupes se fassent la guerre et s’entre-tuent jusqu’au dernier ! Ainsi, il citera par exemple les cas de Abel et Caïn qui sied parfaitement, malheureusement, à la situation présente.

Lectures

Conférence : « La lignée maudite de Caïn-Israël » par Lotfi Hadjiat 

Voici la vidéo de la conférence réalisée par monsieur Lotfi Hadjiat au Havre le 12 mars 2016 ayant pour sujet la lignée maudit de Caïn fils d’Adam. Il y développe la lignée de Caïn-Israël, à partir des textes, en partant de son origine démoniaque, jusqu’à son actualité maçonnique, en revenant en particulier sur le personnage d’Henoch, mais aussi Aleister Crowley et Bernard-Henri Lévy.

À la une

Abel et la race aryenne, par Lotfi Hadjiat 

La liberté n’est qu’un moyen pour l’âme individuelle de surmonter l’ignorance dans laquelle elle se trouve en vue d’accéder à la connaissance de sa nature véritable, nature spirituelle, nature divine (voilà l’esprit de l’islam, strictement interdit par le wahhabisme !). Faire de la liberté une fin en soi est une folie qui constitue la modernité maçonnique, folie à laquelle tout le monde adhère sans réagir, folie qui nous rend esclaves de nos instincts les plus bas. Quand on n’assigne aucune direction à sa liberté, elle se tourne fatalement vers le plus facile : les instincts les plus bas, les plus destructeurs, et auto-destructeurs. Les démocraties occidentales sont exactement le lieu de cette folie de la liberté comme fin en soi, où le plus vil triomphe, où l’argent triomphe… Un triomphe qui gagne la planète entière, y compris le monde dit musulman. L’islam littéraliste radical lui non plus n’assigne aucune direction à la liberté puisqu’il interdit toute liberté ! Liberté de l’esprit surtout, de la pensée, de l’imagination, de la réflexion… Ce n’est pas un hasard si l’argent triomphe là où l’islam est le plus littéraliste, en Saoudie notamment.