Subscribe Now

* You will receive the latest news and updates on your favorite celebrities!

Trending News

En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
À la une

La femme et la civilisation, par Lotfi Hadjiat 

Une fois n’est pas coutume, parlons cinéma. Du genre qui dénonce. Et en particulier d’un film, Much Loved, où Loubna Abidar se livre à un réquisitoire sans compromis contre la débauche et la corruption de la société marocaine, posant sans détour la question de la situation douloureuse des femmes dans ce pays… oppression, abus, prostitution, drogue, pédophilie… surtout à Marrakech, la ville qui a ouvert grand ses portes non seulement aux riches démons saoudiens mais aussi à toute la boue et toute la merde occidentales, et je ne parle pas seulement de cet immonde et dégoulinant Marrakech du rire… Dire de cette dénonciation courageuse qu’elle salit l’image de la femme marocaine et l’honneur du Maroc est effectivement d’une hypocrisie vertigineuse. Pour autant, la femme occidentale est-elle mieux lotie ?

À la une

Folie trinitaire, par Lotfi Hadjiat 

J’ai appris récemment la conversion à l’islam de l’ultra-nationaliste néerlandais Arnoud van Doorn, l’auteur avec Geert Wilders du film Fitna. Vous savez, ce court-métrage sorti en 2008 qui attaquait très violemment et très haineusement le Coran. Dieu a décidément beaucoup d’humour. Le plus drôle c’est le pic de conversion à l’islam après la sortie du film. Christine Tasin en a perdu son latin ! La singularité du Coran, c’est que, plus que tout autre livre, il est le miroir des cœurs ; aux cœurs justes il leur fait découvrir leurs merveilles insoupçonnées, et aux cœurs injustes leurs misères insoutenables, misères que ces injustes s’empressent d’attribuer au Coran lui-même !… Mais la plus belle merveille que le Coran donne à voir, c’est la paix insondable qui règne au fond du cœur. Et cette paix insondable n’est évidemment pas une passion du cœur, au contraire. Les passions tourmentent le cœur et l’éloignent de cette paix profonde. La passion pour le Christ ou pour Marie sont de ces passions. Passions nées d’erreurs. À l’endroit du Christ, tout particulièrement.

Tradition

Émission « Droit de suite » sur I.O.R : La banque de Dieu 

Le 11 février 2013, un véritable séisme secoue le Vatican avant d’ébranler le reste du monde. A 20 h, alors que la foudre s’abat sur la coupole de la basilique Saint-Pierre, Benoit XVI annonce qu’il renonce à son pontificat. Dans les couloirs du Saint-Siège, bien à l’abri d’oreilles indiscrètes , on évoque un complot. La plupart des vaticanistes et des observateurs , sont convaincus que le pape a été forcé de démissionner.