Subscribe Now

* You will receive the latest news and updates on your favorite celebrities!

Trending News

En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
À la une

Quand la France interdisait la diffusion du Coran, jugé trop… tolérant ! 

L’histoire nous réserve bien des surprises surtout lorsqu’il s’agit de l’islam et des musulmans ! On apprend donc dans ce livre du grand spécialiste américain John Tolan – Mahomet l’européen : histoire des représentations du Prophète en Occident – que la France aux XVIe siècle avait interdit le Coran car il était selon le clergé de l’époque jugé trop tolérant ! Étant donné que le texte coranique n’a pas changé depuis et que l’histoire non plus, comment se fait-il que l’islam est devenu en Occident, via une propagande extraordinairement efficace, la religion la plus intolérante de l’histoire humaine ? Il y a comme quelque chose qui cloche non ?

À la une

Actu au Scalpel #30 : Zineb El Rhazoui, Coran et propagande 

C’est bon c’est reparti pour un tour, un long tour de manège qui dure déjà depuis deux décennies et qui va utiliser l’islam encore une fois comme écran de fumée pendant plusieurs semaines. Ce coup-ci ce sera avec Madame Zineb El Rhazoui, c’est une récidiviste qui passe son temps à cracher sa haine et son ignorance de l’islam sur tous les médias qui lui donnent tribune et qui les rendent d’ailleurs complices, on n’y reviendra à la fin de cette vidéo. Mais attention, cette ancienne journaliste de Charlie hebdo est une sainte, elle est sacrée et ne supporte aucune critique puisqu’elle a obligatoirement raison…

À la une

ITW de Salim Laïbi sur « Twahacht Bladi » de Canal Algérie 

Vous pourrez suivre à partir de la minute 57 et 20 secondes une interview de Monsieur Salim Laïbi accordée à la présentatrice Lynda Tamdrari sur la chaîne télé Canal Algérie, dans laquelle il présente son dernier livre, Ils aiment l’islam. Il reviendra dans cet entretien sur les raisons qui l’ont poussé à écrire ce livre et évoquera la propagande inouïe anti-musulmane actuelle dont le funeste