Subscribe Now

* You will receive the latest news and updates on your favorite celebrities!

Trending News

En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Politique

Marseille la ville poubelle ! Bravo à Gaudin et son équipe d’incapables ! 

Réaction très saine et fort compréhensible de ce Marseillais qui en a marre de la saleté dans sa ville et pour cause ! Il faut dire que Marseille est très sale, elle est même repoussante. Bien sûr, les quartiers sud sont beaucoup plus propres que la partie nord populaire de la ville. Tout ceci se comprend parfaitement lorsque l’on voit travailler (sic) les cantonniers quasiment tous à leur poste via le piston du clientélisme politique ! Autant dire qu’ils ne travaillent pas ou très mal. On peut observer à Marseille des rues qui n’ont pas été nettoyées depuis des mois, pourtant les habitants sont écrasés par les charges. On se demande où passe l’argent ? On connaît tous le concept ahurissant du « fini/parti » que pratiquent les éboueurs marseillais ! En réalité, il serait plus juste de dire « pas fini mais parti quand même » !

Informations

Omar Djellil adoubé et piloté par le Crif ! 

À l’instar de Paris et du cas Hassen Chalghoumi – Sami Ghozlan ! -, le Crif marseillais est en train de lancer sur orbite le « représentant » médiatico-politique des musulmans de la cité phocéenne. Vous l’aurez compris, il s’agit d’Omar Djellil. Le factotum de Monsieur Salah Bariki – responsable du cabinet occulte de Jean-Claude Gaudin voué spécifiquement au culte musulman, ce qui est déjà en soi illégal – est en train de prendre petit à petit du galon (sic), grâce à l’aide de l’ex-président du Crif, Monsieur Clément Yana, et l’actuel président du Crif, Monsieur Bruno Benjamin. On a déjà parlé ici du cas de Monsieur Clément Yana, ex-conseiller occulte de Jean-Noël Guérini, qui a été épinglé par la Cour des Comptes pour avoir distribué de l’argent public à coup de centaines de milliers d’euros en toute illégalité pour la construction de synagogues à Marseille.

Politique

Omar Djellil viré du consulat d’Algérie à Marseille, suite à des plaintes de citoyens ! 

Nous apprenons de deux sources concordantes (dont un membre de l’équipe d’un candidat aux législatives et un citoyen) que lors de l’organisation des élections algériennes au consulat d’Algérie à Marseille, M. Omar Djellil qui était venu en tant qu’agent de sécurité et d’organisation du scrutin (sic), introduit par M. Amar Tazir, a été reconduit gentiment à la porte du consulat à deux reprises – les 29 et 30 avril – après que des citoyens eurent affiché leur mécontentement dû à sa présence. Après avoir fait entrer l’élu FN, Stéphane Durbec, à la mosquée de Camille Pelletan (qu’ils ont volée à M. Mohand Allili après leur putsch associatif et la complicité du conseiller occulte de J.-C. Gaudin, M. Salah Bariki (cf. article ci-dessous)), Omar Djellil a été viré de son poste de secrétaire de l’association afin de calmer les esprits. Il s’est également illustré dans une vidéo avec Jean-Marie Le Pen en train d’entonner le chant des partisans au cimetière de Mas Thibert sur la tombe du harki Bachagha Boualem (cf. vidéo ci-dessous). Il a aussi appelé à voter FN aux cantonales à la même époque expliquant que Jan-Marie Le Pen était un homme remarquable… Ces nombreux scandales n’ont pas été oubliés par les citoyens algériens qui ont fait état de leur mécontentement aux autorités consulaires.

Informations

Crif : devinez où ira dîner bientôt Omar Djellil ? 

Nous avons déjà évoqué, ici, la proximité plus que douteuse de Monsieur Salah Bariki et partant d’Omar Djellil, avec Monsieur Clément Yana, ex-président du Crif marseillais. Nous avons également parlé de leur association fictive, l’officine municipale Après France, qui n’existe, en fait, que sur Internet, via les réseaux sociaux, et qui a décerné dernièrement une médaille à une représentante du Crif marseillais (Marie-Hélène Londner, vice-présidente). On a pu également relever sur la page Facebook d’Omar Djellil des louanges adressées au président actuel du Crif. On ne pouvait dès lors que s’attendre à un rapprochement entre le factotum de Salah Bariki et le Crif.