omar-djellil-clement-yana-crif-2017
Omar Djellil en compagnie de Clément Yana, ex président du Crif phocéen.

Nous avons déjà évoqué, ici, la proximité plus que douteuse de Monsieur Salah Bariki et partant d’Omar Djellil, avec Monsieur Clément Yana, ex-président du Crif marseillais. Nous avons également parlé de leur association fictive, l’officine municipale Après France, qui n’existe, en fait, que sur Internet, via les réseaux sociaux, et qui a décerné dernièrement une médaille à une représentante du Crif marseillais (Marie-Hélène Londner, vice-présidente). On a pu également relever sur la page Facebook d’Omar Djellil des louanges adressées au président actuel du Crif. On ne pouvait dès lors que s’attendre à un rapprochement entre le factotum de Salah Bariki et le Crif.

C’est fait et assumé puisqu’il fait part sur son Facebook de l’invitation (cf. image ci-dessous) qui lui a été faite de participer au dîner annuel phocéen du lobby sioniste.

Bien sûr, il explique que cette rencontre est placée sous le signe de la paix, de la fraternité, de l’amitié entre les peuples, de l’humanisme et je ne sais quelle autre blablaterie stérile et vide de sens lorsqu’il s’agit du sionisme criminel. On imagine qu’il pourra approcher le sioniste hystérique Meyer Habib et discutailler de paix avec l’extrême droite qui ne cesse de coloniser la terre palestinienne avec des constructions illégales défiant les lois les plus élémentaires. Sans oublier les enfants emprisonnés, les assassinats ciblés, les maisons détruites, les oliviers millénaires coupés, le mur de séparation… et le plus grand camp de concentration au monde en 2017, Gaza !

Quant au choix qui s’est porté sur le Grand Mufti de Marseille, Omar Djellil, en tant que représentant de la communauté musulmane marseillaise (sic), on ne peut que constater encore une fois la grande médiocrité de ce lobby sioniste local – et national avec Hassen Chalghoumi ! – qui ne s’entoure que de marionnettes ne représentant absolument rien si ce n’est ce que veut en faire le cabinet noir de Jean-Claude Gaudin. On imagine également que la prochaine étape sera de faire les louanges de la LDJ et du Bétar, milices sionistes violentes qui passent leur temps à agresser physiquement et moralement toutes les personnes qui ne sont pas d’accord avec les objectifs criminels de la colonisation de la Palestine ; de nombreux élus français ont d’ailleurs refusé l’invitation de cette officine de l’état israhellien comme M. Gérard Piel.

Pour finir, nous pouvons vous assurer que d’autres révélations, encore plus scabreuses, vont suivre sur ce personnage interlope et ses maîtres, de sorte que tout le monde puisse comprendre qui ils sont vraiment et quels sont leurs objectifs.


omar-djellil-invite-crif-2017