Subscribe Now

* You will receive the latest news and updates on your favorite celebrities!

Trending News

En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Informations

Bruno Roger-Petit sur Yann Moix, mgr Gaillot, Robert Ménard et l’étrange pétition contre la loi Gayssot 

Lors de la pétition contre la Loi Gayssot lancée par l’historien Paul-Éric Blanrue en 2010, on se souvient que le romancier et chroniqueur télé Yann Moix avait signé puis, la trouille au ventre, retiré sa signature de ce texte visant à libérer la recherche historique. Surpris par la patrouille de ses amis BHL and Co, il avait eu le culot de prétendre qu’il n’avait jamais accepté de figurer sur la pétition de son ancien ami Blanrue, dont il connaissait pourtant les opinions, car s’y trouvait aussi la signature de Robert Faurisson ! L’un des collègues de « Yannou », Bruno Roger-Petit, avait alors apporté son soutien à Moix, en disant pis que pendre de Blanrue et de sa pétition soutenue par Noam Chomsky. Selon lui, son camarade Moix disait la vérité, et Blanrue avait raconté des blagues ! Mais voilà : Blanrue et le blog « droites extrêmes du Monde » allaient prouver que Moix avait non seulement signé la pétition, mais qu’il l’avait fait en sachant pertinemment qu’elle avait été cosignée par Robert Faurisson et quelques autres négationnistes ! Tout péteux, Bruno Roger-Petit avait dû reculer et ajouter un PS à son articulet, où il avouait ne plus avoir d’opinion sur le sujet. Pan sur le bec, Roger-Petit ! C’est ainsi que Blanrue, qui a TOUJOURS des preuves de ce qu’il dit, fit reculer le futur porte-parole de l’Élysée macronien !

Tradition

Les émeutes sont éternelles, par Lotfi Hadjiat 

Dans sa lettre du 8 août 1846 à Louise Colet, Flaubert écrivait : « De toute la politique, il n’y a qu’une chose que je comprenne, c’est l’émeute ». Il semble bien qu’aujourd’hui on y soit. À moins d’être aveugle et sourd, ou parlementaire, il n’aura échappé à personne en France que la seule expression populaire va devenir l’émeute. La grogne des Parisiens face aux ordures qui s’entassent dans les rues de la capitale n’est qu’une métaphore de la colère explosive des Français contr