Le frère du président algérien actuel a démissionné de son poste de secrétaire général du ministère de la Formation et de l’Enseignement professionnels suite aux protestations des employés de ce ministère. Il est très encourageant de voir que la peur a changé de camp et que le peuple algérien ose aujourd’hui ce qui était inimaginable il y a à peine 4 semaines !


Nacer Bouteflika, le secrétaire général du ministère de la Formation et de l’Enseignement professionnels, aurait déposé sa démission.


Cette décision aurait été prise suite aux protestations des employés du secteur de la Formation professionnelle, qui ont appelé au départ de Nacer Bouteflika.

Selon une source bien informée, Nacer Bouteflika « ferait la pluie et le beau temps au sein de ce département et aurait droit de regard sur tout, même sur la tenue vestimentaire des employés ». Ce comportement « stalinien » aurait poussé les employés du secteur de la formation professionnelle à se révolter contre le frère du Président Bouteflika.

Enseignants, formateurs, directeurs et employés au ministère de la Formation, tous ont tenu un rassemblement, lundi passé, devant la grande poste à Alger. Sur leurs pancartes il était écrit « Nacer Dégage », en allusion à Nacer Bouteflika.


Le secteur de la Formation professionnelle s'est révolté contre le frère du président Bouteflika
Le secteur de la Formation professionnelle s’est révolté contre le frère du Président Bouteflika

Face à une aussi grande pression, le secrétaire général du ministère de la Formation professionnelle n’aurait pas eu d’autres choix que de démissionner. « Ayant toujours était discret le frère Boutelfika s’éclipsera un moment le temps qu’on l’oublie, et il reprendra un autre poste », assure la même source. Rappelons aussi que Nacer Boutelfika est l’un des principaux conseillers du Président de la République.


Photo d’illustration : Nacer Bouteflika, frère du président Abdelaziz Bouteflika