onecoin-ponzi-escroquerie


On vous le dit maintenant depuis le début et cela a été fait à de très nombreuses reprises, la monnaie virtuelle OneCoin est une escroquerie, une arnaque, une simple pyramide de Ponzi comme annoncé. L’Italie vient de condamner cette monnaie à une lourde amende en lui ordonnant de cesser toute activité promotionnelle. Laurent Louis a beau crier à la persécution ou je ne sais quelle autre raison bidon, la monnaie dont il fait la promotion est une simple escroquerie. Point. À bon entendeur.


OneCoin, de nombreuses fraudes: l’Italie qualifie le OneCoin de pyramide de Ponzi et impose une amende de 2,5 million d’euros.

Après avoir connu un essor fulgurant à ses débuts, OneCoin dont le PDG vient de quitter le navire doit maintenant faire face aux conséquences. Ainsi l’Italie est devenue le premier pays à prendre une position dure contre la société en lui imposant une amende de 2,5 million d’euros.

L’Autorité Italienne de la Concurrence et de la Protection des Consommateurs (AICPC) a qualifié le OneCoin de montage pyramidal ou pyramide de Ponzi

Les temps deviennent durs pour le OneCoin

L’AICPC a mené une enquête sur OneCoin depuis décembre de l’année dernière et avait exigé que les affiliés locaux cessent la promotion de la soi-disant monnaie digitale.

De plus, l’Italie n’est pas le seul pays qui protège ses citoyens de la fraude digital apparemment liée au OneCoin. Après l’arrestation pour fraude des représentants OneCoin au Kazhagstan, des procureurs allemands ont ouvert une enquête criminelle à l’encontre de la société et le gouvernent hongrois a lui aussi entrepris des démarches à l’encontre du montage ponzi.

L’AICPC a travaillé durement pour éliminer l’influence de OneCoin du pays et son enquête était basée sur des suspicions visant à montrer que la « monnaie » n’était qu’un montage de Ponzi frauduleux.

L’enquête qui a abouti en février a été contestée par OneCoin mais ça n’a pas empêché l’interdiction de la « monnaie digitale » en Italie depuis fin février.

Une ordonnance de cesser et de s’abstenir

OneCoin a été sommé de répondre à l’AICPC afin de lui fournir un plan détaillant les mesures que la société comptait prendre pour cesser la promotion du OneCoin pour éviter de subir une amende.

Comme la société pyramidale n’a pas répondu, l’AICPC a annoncé qu’elle lui infligerait une amende comprise entre €10,000 et  €5,000,000. Cette amende a finalement été fixée à 2,5 millions d’euro fondée sur les conclusions de l’enquête qualifiant le OneCoin de système de vente pyramidale.

Première amende du genre

Alors que OneCoin a été frappé d’interdiction et que des mesures ont été prise pour cesser son activité dans de nombreux pays, l’amende imposé par l’Italie semble être la première du genre