Vous comprenez maintenant pourquoi un grand nombre d’agents appartenant à ces brigades de la Bac sont très violents envers les Gilets jaunes. D’autant que c’est loin d’être le seul scandale de ce type, rappelons le cas de la Bac Nord de Marseille. Sans oublier l’affaire Neyret, Thierry François…


Ils sont soupçonnés d’avoir racketté des dealers et revendu de la drogue.

Deux policiers de la Brigade anti-criminalité (BAC) du 18e arrondissement de Paris ont été mis en examen pour corruption et trafic de stupéfiants, a appris franceinfo vendredi 14 juin de source judiciaire, confirmant une information des Jours.

Ils sont soupçonnés d’avoir racketté des dealers et revendu de la drogue. Deux autres personnes ont été mises en examen dans cette affaire. L’IGPN, la police des polices, a été saisie, et une information judiciaire a été ouverte pour corruption active, corruption passive par personne dépositaire de l’autorité publique, trafic de produits stupéfiants, blanchiment, faux en écriture publique par personne dépositaire de l’autorité publique, vol par personne dépositaire de l’autorité publique, violation du secret professionnel ou encore participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d’un délit puni de 10 ans d’emprisonnement.

Le parquet a demandé l’incarcération des quatre personnes mises en examen.


Photo d’illustration : les deux policiers mis en examen font partie de la brigade anti-criminalité du 18e arrondissement de Paris. (JOËL PHILIPPON / MAXPPP)