C’est une évidence et c’est d’autant plus grave que le confinement ne sert strictement à rien pour freiner la circulation du virus comme le démontre le cas de l’Argentine qui est confinée depuis le 19 mars, 7 mois continus. Le confinement de la France est un crime contre le pays et son peuple ! On voit déjà que le couvre-feu ne sert strictement à rien, les masques non plus… mais Macron et son équipe de bras cassés continue de délirer et s’entête à vouloir mettre en place des stratégies qui n’ont pas fonctionné hier et qui ne fonctionneront pas demain !


Alors que la situation sanitaire en France est devenue critique, l’Hexagone enregistrant le plus grand nombre de cas de Covid-19 « officiels » d’Europe, le reconfinement semble une stratégie de moins en moins improbable. Le Medef s’inquiète : pour le syndicat des patrons, les conséquences économiques seraient catastrophiques… et viendraient s’ajouter à celle qui est déjà annoncée comme la pire crise économique de l’Histoire.

Reconfiner ferait s’écrouler l’économie française

Interrogé par RMC lundi 26 octobre 2020, Geoffroy Roux de Bézieux, président du Medef, a tiré la sonnette d’alarme : « si on reconfine totalement comme en mars, on va vers un écroulement de l’économie française, on risque de ne pas s’en remettre ». Une mise en garde adressée au gouvernement alors que deux Conseils de Défense sur la crise du coronavirus sont prévus la semaine du 26 octobre et que le gouvernement pourrait annoncer de nouvelles mesures.

Plusieurs médecins et élus estiment nécessaire de reconfiner, mais pour le président du Medef les entreprises ne résisteraient pas à un deuxième choc de cette nature. Il explique sur RMC que si elles s’en sont sorties après le confinement du printemps 2020, ce n’est que parce que l’économie se portait bien au tout début de l’année 2020. « Mais les organismes sont affaiblis », a-t-il expliqué. « Les marchés ont une capacité de rebond incroyable, mais on va aller dans quelque chose de très très dur. »

« Trouver un équilibre entre économie et santé »

Le patron du Medef exhorte donc le gouvernement à ne pas se plier au reconfinement généralisé tout en concédant que les mois à venir seront « très difficiles à passer ». Le nombre de cas de Covid-19 devrait continuer d’augmenter et serait d’ailleurs même sous-estimé : Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique, estime que les chiffres réels des nouveaux cas quotidiens de Covid-19 en France pourraient être proches de 100.000, le double du record de 52.000 de dimanche 25 octobre 2020.

Pour autant, pour Geoffroy Roux de Bézieux, il faut que les Français continuent de travailler. Il faut, selon lui, trouver « un équilibre entre économie et santé ». Il juge en effet que « si on reconfine de manière généralisée, les entrepreneurs de TPE et PME ne vont pas recourir à nouveau à un PGE », il vont tout simplement fermer.

Le PIB chutera au quatrième trimestre 2020

L’inquiétude de Goeffroy Roux de Bézieux s’ajoute à celle du gouvernement qui a déclaré, lundi 26 octobre 2020 devant l’Assemblée nationale, que « la croissance sera négative au quatrième trimestre en 2020 », après un rebond au troisième trimestre porté par l’accalmie de la pandémie durant l’été. D’ailleurs, Bruno Le Maire, ministre de l’économie, a ajouté : « si de nouvelles mesures sanitaires devaient être prises dans les jours qui viennent, nous vous proposerons d’augmenter les crédits des dispositifs de soutien à notre économie », preuve que de nouvelles mesures sont loin d’être exclues…