morano


Pourtant c’est si simple, le seul et unique danger qui menace la France c’est bien son parti politique avec les candidats qui veulent présider le pays. Le seul et unique danger c’est bien la présidence Sarközy qui a augmenté de 500 milliards d’euros la dette du pays, désindustrialisé et mis au chômage des millions de personnes. Le seul vrai danger c’est les lobbies comme Big Pharma dont le criminel Servier était un ami de Sarkö justement et qui a tué des milliers de Français avec l’Isoméride et le Mediator ! Non, le danger n’est en aucun cas l’islam qui n’a rien à voir avec les trahisons incalculables de vos copains voyous de l’Assemblée jugés à de multiples reprises par les tribunaux et qui sont toujours en fonction !


Nadine Morano persiste et signe. La candidate à la primaire à droite, coutumière des sorties polémiques, a mené ce vendredi une violente charge contre l’islam sur BFMTV.

L’ancienne ministre a agité le spectre d’une « invasion islamiste », précisant qu’il y avait un « sérieux problème » avec la religion musulmane en France. « Aujourd’hui, telle qu’elle est exploitée, l’islam est une religion dangereuse », a-t-elle déclaré.

Opposée au port du burkini dans l’Hexagone, Nadine Morano a fustigé une volonté d' »effacer le corps de la femme, contraire à la France ». Selon elle, cette tenue de bain islamique participe « à la propagande de l’islam radical ».

Durcissement de la loi sur le voile intégral

Nadine Morano a également mis en avant « le développement du tchador », dans les « marchés de nos villes et de nos quartiers ». « Ce qui se joue aujourd’hui, c’est la soumission de la femme dans nos territoires », a asséné l’ex-proche de Nicolas Sarkozy, avant d’appeler à lutter contre des « comportements contraires à la République ».



La députée européenne s’est enfin prononcée pour un durcissement de la loi du 11 octobre 2010 prohibant le port du voile intégral. Nadine Morano prône ainsi la « suspension des droits sociaux et des droits civiques » pour les femmes qui portent ce voile en état de récidive.

« Je supprimerai les allocations familiales », a-t-elle assuré, s’enflammant contre les supposées limites de la législation actuelle. « La loi les punit d’une amende de 90 euros payés par des associations financés par des fonds étrangers et des riches donateurs étrangers trop contents de détourner nos lois. » … […]

Yahoo / L’Express