Ce n’est pas la première fois que cela se produit à ce niveau, puisque la ministre de la santé Roselyne Bachelot avait fait la même chose sur le plateau du Grand journal de Canal+ sans oublier Sarkozy et bien d’autres. On se souvient même de l’ex ministre de l’éducation nationale Xavier Darcos qui s’était ridiculisé de la même manière. C’est à peine croyable, honteux et humiliant et démontre pourquoi le pays va si mal. C’est un véritable constat d’échec que tout le monde peut voir.


Invité samedi dernier dans l’émission Au Tableau ! sur C8, Jean-Michel Blanquer s’est vu proposer une petite dictée surprise par les écoliers.

Et il a fait deux belles fautes sur le passé simple du verbe « courir ».

Le ministre termine d’écrire sa dictée sur le tableau noir. Et de nombreuses mains d’écoliers se lèvent. « Vous avez fait deux fautes », remarque l’une des élèves. En effet. Soumis à une petite dictée surprise lors de l’émission Au tableau ! diffusée ce samedi soir sur C8Jean-Michel Blanquer s’est trompé en conjuguant le verbe « courir » au passé simple.

« Je couru » et « il/elle courra », ça fait en effet deux belles erreurs, que n’ont pas manqué de relever les écoliers, se faisant un malin plaisir de le corriger : « je courus », « il/elle courut ». Le ministre se tourne vers le tableau : « Oui, évidemment, bravo. » [ici]

Quand le ministre de l’Éducation nationale fait deux grosses fautes de conjugaison en direct

On se souvient du ministre de l’Éducation, Xavier Darcos, incapable d’expliquer une règle de trois, du ministre de l’Agriculture Bruno Le Maire ne sachant pas ce que représente un hectare en mètres carrés, voici un ministre de l’Éducation qui va devoir rouvrir un Bescherelle, lui qui a voulu renforcer la dictée dans les écoles élémentaires en la rendant quotidienne depuis la rentrée 2018.



Ouest France