Depuis l’annonce de la visite en Algérie le 6 décembre prochain de MBS, une effervescence a gagné les réseaux sociaux et les Algériens sont unanimes à condamner cette visite jugée inopportune. Un pétition a même été lancée et d’autres actions sont envisagées.


Depuis jeudi soir, les réseaux sociaux sont en effervescence en Algérie.

L’annonce de la visite prochaine à Alger du prince héritier d’Arabie saoudite, Mohamed Ben Salmane alias MBS a suscité une énorme polémique. L’homme qui est accusé d’avoir commandité l’assassinat du célèbre journaliste Jamal Khashoggi n’est décidément pas le bienvenu à Alger.

C’est en tout cas ce que laissent entendre ces appels massifs au boycott lancés par de nombreux Algériens sur internet. Une pétition a même été rapidement lancée pour dire « non à la visite de MBS, le prince Mohammad Ben Selman, au pays des 1.5 million de Martyrs ». « Simplement parce que les circonstances ne s’y prêtent pas. L’objectif de ce voyage est de s’innocenter de graves faits dont les guerres… Et parce qu’il n’est pas légitime, surtout pour représenter un pays qui a souvent montré de l’arrogance, même au temps de notre souffrance du terrorisme », explique clairement cette pétition lancée sur change.org qui commence ainsi à susciter le buzz.

D’autres internautes algériens ont lancé le hashtag #MBSn’estpaslebienvenu. D’autres internautes ont recouru à l’ironie pour rejeter cette visite d’État. « BMS : MBS à Alger », peut-on lire sur plusieurs publications partagées sur Facebook.

Signalons enfin que le programme de la visite de Mohamed Ben Salmane n’a pas été encore annoncé officiellement. Algérie Part reviendra sur ce point dans ses prochaines publications.


Algérie Part – La Rédaction