Il n’y a qu’en France où l’on peut voir le ministre de l’Intérieur venir apporter son « soutien, soutien amical » à un ex président qui vient d’être condamné dans une très grave affaire de corruption avec son avocat ainsi qu’un magistrat de la Cour de cassation. Il aurait pu se taire, tenir sa langue mais non, il faut dénigrer la justice et la morale, les piétiner au maximum pour qu’il ne reste plus rien.