suicide_castres2
Crédit Photo : PHANIE

Qu’est-ce que c’est que ce pays où on pousse au suicide ses éléments les plus brillants après les avoir formés pendant 20 ans, tout ça pour une question d’argent, pour faire plaisir aux banksters ! Encore une fois si cette personne était morte d’une méningite foudroyante ou d’un cas de tétanos fulgurant, la ministre de la santé aurait poussé tout le personnel soignant français à se faire vacciner. Mais comme c’est un suicide, ils ne feront rien, bien au contraire, la gestion de l’hôpital étant de plus en plus catastrophique, il y aura encore plus de suicides et de burn-outs.

Nous ne pouvons que présenter nos condoléances et exprimer notre solidarité aux familles de ce jeune orthopédiste castrais et de cette chirurgienne oncologue strasbourgeoise en les appelant à réclamer justice et à déposer plainte contre les responsables complices de ce drame.


Ce drame intervient quelques jours après le suicide d’une chirurgienne oncologue de 34 ans à Strasbourg.

Face à ces « tragédies », l’Intersyndicat national des chefs de clinique et assistants (ISNCCA) met en cause les conditions de travail des jeunes médecins et exhorte Agnès Buzyn à agir. « C’est avec une immense tristesse que l’ISNCCA a appris le décès par suicide d’un jeune assistant orthopédiste qui exerçait au CH de Castres », annonce le syndicat par un communiqué ce mercredi 20 juin.

Ce décès brutal intervient moins de deux semaines après celui d’une jeune…[…]


egora.fr