ratier-Blanrue


La France a perdu un très grand journaliste et archiviste de grande envergure comme il n’en existe pas et hélas, comme on n’en fait plus ! Je l’ai rencontré par hasard dans sa librairie de Clichy (dans laquelle il vendait la totalité de nos ouvrages) ; il m’a offert à cette occasion une édition ancienne et en 3 tomes de La Conjuration antichrétienne de Mgr Delassus. Je recevais sa lettre confidentielle, Faits & Documents, depuis plusieurs années ! On en a rencontré des scoops dans ces pages fabuleuses, surtout la fameuse n°5 qui avait trait aux Lobbies ! Fin connaisseur de la maçonnerie et de son actualité, il était une source rare et fiable. Nous éprouvons cette disparition comme la perte irremplaçable d’un sacré monument. Requiescat in pace.

Quant à ce M. Samama, il s’est illustré, comme Grosal en pareille circonstance, par un même comportement ignominieux et abject, oubliant que face à la mort, nous sommes tous égaux. D’ailleurs, il faut éviter de faire trop le malin sur cette petite planète, car on risque de finir très vite comme Sharon… Bref, il reste à s’interroger sur les liens qu’entretient le FN des Péninque, Chatillon et Marine avec la LDJ et les ultra sionistes. Car ces déclarations de ce Samama font un peu désordre, n’est-ce pas Grosal ? Ces gens ne respectent rien et n’ont pas la moindre once de dignité ni honneur.


INFO PANAMZA. Emmanuel Ratier décédé d’une crise cardiaque, Laurent-David Samama n’a pas tardé à jubiler. La preuve par le tweet.

Compagnon de route de la mouvance nationaliste, le journaliste d’investigation Emmanuel Ratier est mort, mercredi 19 août, à l’âge de 57 ans.

Dans l’heure qui a suivi l’annonce du décès – via le compte Twitter du journal catholiciste Présent, un certain Laurent-David Samama a posté ce tweet.

Paraphrasant une célèbre citation de l’humoriste Pierre Desproges (« Le jour de la mort de Tino Rossi, j’ai repris deux fois des moules »), le jeune homme n’hésite pas à faire savoir publiquement qu’il a « même repris deux fois du couscous ».

Samama ?

Panamza avait déjà évoqué l’individu -aujourd’hui pigiste pour L’Optimum– dans un article consacré à la campagne de dénigrement lancée -en janvier 2014- par une frange de la mouvance sioniste contre Frédéric Taddeï. Extrait :

Laurent David Samama n’est pas seulement « journaliste aux Inrockuptibles, ancien rédacteur en chef de l’Arche et membre du comité de rédaction de la Règle du jeu » comme le présente succinctement sa notice de Rue89.