OK ! Il aura donc fallu laisser commettre 150 cambriolages pour que la police réagisse et fasse son travail ! C’est tout de même un peu trop lent, n’est-ce pas ? Soit ils sont trop nuls, soit ils manquent cruellement de moyens, dans les deux cas, c’est lamentable !


La police estime que la famille aurait dégagé 300 000 euros de bénéfices.

Cinq personnes seront présentées samedi 23 mars à un juge d’instruction après leur interpellation mercredi à Marseille, rapporte vendredi France Bleu Provence. Trois individus sont soupçonnés d’être impliqués dans près de 150 cambriolages en quelques mois sur l’aire toulonnaise.

Près de 400 objets saisis à leur domicile 

Cinq personnes – trois hommes et deux femmes issus de la même famille – seront présentées à un juge d’instruction ce samedi en vue de leur mise en examen pour « vol en bande organisée et participation à une association de malfaiteurs ». Ces individus ont été interpellés mercredi par les policiers de la Sûreté départementale du Var, chargés de l’enquête, et la Bac de Marseille. Les trois hommes sont soupçonnés d’avoir commis au moins 150 cambriolages à Toulon et ses environs depuis le mois de novembre. Près de 400 objets, multimédia, bijoux et maroquinerie de luxe ont été saisis lors de la perquisition au domicile de la famille.

Ces cambriolages ont débuté en novembre dernier sur l’Ouest-Var, puis c’est la ville de Toulon qui a été touchée. L’enquête a permis d’établir qu’à chaque fois, quatre individus opéraient : un qui faisait le guet, un qui cassait la porte, et les deux derniers qui vidaient le logement, inoccupé la plupart du temps. Une fois les objets volés, ils étaient chargés dans une voiture conduite parfois jusqu’à 190 km/h sur l’autoroute en direction de Marseille.

L’argent caché dans les sous-vêtements

Les investigations de la police ont permis d’identifier les auteurs des cambriolages en série et de mettre en place un dispositif pour les interpeller. Mercredi, le fils, deux cousins, la mère et la belle-fille ont été arrêtés…

Photo d’illustration : les cambriolages ont débuté en novembre dernier sur l’Ouest-Var, puis c’est la ville de Toulon qui a été touchée. (GOOGLE MAPS / FRANCETV INFO)

avatarÉdité par Thomas Pontillon

franceinfo