Chroniques-Dortiguier


LéonXIII-Dortiguier-llp


Une fausse lettre antimusulmane adressée à Léon XIII


Court sur internet, pour abuser les esprits crédules et nourrir le fanatisme allumé par les destructeurs des nations musulmanes et chrétiennes d’Orient, une lettre antimusulmane  dont un exégète catholique connu le Père Laurentin a reconnu la forgerie, la fausseté ou l’imposture, dans la revue Chrétiens-Magazine,Bloc -Notes,n°121, du 15 mai 1999. Ce document dont il suffit de lire les principaux événements qui y sont prophétisés, et surtout ceux qui ne le sont guère, pour en comprendre l’intention malsaine aurait été, selon son découvreur, le Père Lagrande, adressée en 1879 au Pape Léon XIII par la déclarée sanctifiée en 1925 bergère de langue locale aragonaise mêlée de catalan, Bernadette Soubirou que l’Église maintint dans un cloître de Nevers, et qui, à l’âge de quatorze ans, vit une dame blanche (« las damas blancas »comme la tradition le veut de ces fées, dans toute cette région allant de la Bretagne à la Galice et au Portugal)  plusieurs fois lui apparaître, qu’elle dépeint comme jeune, pas plus de 17 ans d’âge, les cheveux blonds à peine visibles recouverts d’un voile blanc, ceinturée de bleue, une rose brillante sur les pieds, apparue après un souffle violent écartant les buissons (même phénomène signalé au Portugal); cet être refuse de lui dire plusieurs fois son identité et aurait, à l’insistance du curé, répondu qu’elle était l’Immaculée Conception, dogme formulé quatre ans auparavant par le Vatican et qui sera affirmé au Concile de 1870, malgré une ferme  résistance théologique  épiscopale allemande.

Nous ne traitons pas ici du pèlerinage de Lourdes et des miracles qu’examina, entre autres célébrités le célèbre docteur Alexis Carrel (mort en 1944), dont le gouvernement socialiste, fit ôter, sous Mitterrand  les plaques de rues l’honorant, car il était catholique au sens réel, chrétien opposé aux francs-maçons. La ville pyrénéenne de Lourdes, elle-même n’a jamais été depuis des générations, sous administration véritablement chrétienne et les loges y sont maîtres, comme aussi d’autres marchands du Temple que Issa (béni soit-il) fustigeait.

La fausseté de ce document, sous la forme d’une lettre de quelques pages, qui aurait été découvert dans une cave des archives vaticanes, en décembre 1997, est manifeste: le voyage dans l’espace y est annoncé, – et de plus en plus mis en doute-,  comme aussi y sont nommées quelques découvertes scientifiques telle l’électricité, et le seul événement social terrifiant du XXème siècle, n’y est pas, comme à Fatima, au Portugal, en 1917, l’annonce de la  naissance du bolchevisme en Russie « qui répandra ses erreurs dans le monde« , mais le régime politique de nos voisins, sans mention de la Palestine et autres événements qui ne sont que le sort commun réservé aux peuples qui souffrent, mais n’ont pas leur place dans la pseudo-prophétie qui pourrait aussi bien être signée du GODF !

On y lit, qu’à la veille -ou pour d’autres rapporteurs- au début de ce siècle, une longue lutte à mort opposera Chrétiens et Musulmans, que plus de cinq millions d’âmes, le chiffre est même exactement donné, à l’unité près, –  seront touchées, qu’une arme horrible sera jetée même sur une ville de Perse et que l’Islam ensuite s’éteindra; suivra un règne de paix, celui-même, indubitablement, annoncé par Jacques Attali !

De telles armes de propagande de guerre sont misérables et marquent la soumission de plusieurs hommes d’Eglise aux ennemis réels des peuples musulmans, et donc, en cette période de découverte ou de fabrication de ce document, du Vatican aux forces occultes voulant asservir le monde.

Le fameux Luther, en écrivant, dans ses intéressants Propos de Table le nom d’Alexandre VI pape, mettait entre parenthèses le mot de marrane. Est-ce que l’on pourrait appliquer ce qualificatif à l’auteur de cette infamie ? Dieu seul le sait, mais il est certain que le mot du frère maçon Churchill  était bien choisi, en 1914, lorsqu’il caractérisa  le conflit avec l’Empire Ottoman comme une 13è Croisade, dont la Déclaration Balfour de promesse de livrer la Palestine à telle communauté nourrissant les ambitions sionistes, aura été un épisode, que le Diable qui l’inspira, veut effacer de la mémoire chrétienne et même musulmane, quitte à se transformer en secrétaire épistolier des saintes !