Subscribe Now

* You will receive the latest news and updates on your favorite celebrities!

Trending News

En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Géopolitique

Putsch apparent et putsch réel en Turquie, par Pierre Dortiguier 

Il ne s’agit pas de mettre en accusation des langues, miroir de l’esprit des peuples, fût-il brisé à partir d’une langue adamique originaire, ou leurs influences réciproques, mais d’indiquer sinon leur destruction générale, du moins leur abaissement programmé par cette même organisation qui crie au complotisme quand on l’écorche, et dont un de ses membres et physicien remarquable, à ses débuts (un de ses élèves, non pas lui, comme on dit, inventa la sirène), collaborateur de James Watt, John Robinson professeur, comme on disait après Descartes, pour les sciences physiques, de philosophie naturelle et secrétaire de la Société Royale d’Edinburgh.

Politique

Le franglais, arme de destruction spirituelle, par Pierre Dortiguier 

Il ne s’agit pas de mettre en accusation des langues, miroir de l’esprit des peuples, fût-il brisé à partir d’une langue adamique originaire, ou leurs influences réciproques, mais d’indiquer sinon leur destruction générale, du moins leur abaissement programmé par cette même organisation qui crie au complotisme quand on l’écorche, et dont un de ses membres et physicien remarquable, à ses débuts (un de ses élèves, non pas lui, comme on dit, inventa la sirène), collaborateur de James Watt, John Robinson professeur, comme on disait après Descartes, pour les sciences physiques, de philosophie naturelle et secrétaire de la Société Royale d’Edinburgh.

Géopolitique

Une fausse lettre antimusulmane adressée à Léon XIII, par Pierre Dortiguier 

Court sur internet, pour abuser les esprits crédules et nourrir le fanatisme allumé par les destructeurs des nations musulmanes et chrétiennes d’Orient, une lettre antimusulmane dont un exégète catholique connu le Père Laurentin a reconnu la forgerie, la fausseté ou l’imposture, dans la revue Chrétiens-Magazine,Bloc -Notes,n°121, du 15 mai 1999. Ce document dont il suffit de lire les principaux événements qui y sont prophétisés, et surtout ceux qui ne le sont guère, pour en comprendre l’intention malsaine aurait été, selon son découvreur, le Père Lagrande, adressée en 1879 au Pape Léon XIII par la déclarée sanctifiée en 1925 bergère de langue locale aragonaise mêlée de catalan, Bernadette Soubirou que l’Église maintint dans un cloître de Nevers, et qui, à l’âge de quatorze ans, vit une dame blanche (« las damas blancas »comme la tradition le veut de ces fées, dans toute cette région allant de la Bretagne à la Galice et au Portugal) plusieurs fois lui apparaître, qu’elle dépeint comme jeune, pas plus de 17 ans d’âge, les cheveux blonds à peine visibles recouverts d’un voile blanc, ceinturée de bleue, une rose brillante sur les pieds, apparue après un souffle violent écartant les buissons (même phénomène signalé au Portugal); cet être refuse de lui dire plusieurs fois son identité et aurait, à l’insistance du curé, répondu qu’elle était l’Immaculée Conception, dogme formulé quatre ans auparavant par le Vatican et qui sera affirmé au Concile de 1870, malgré une ferme résistance théologique épiscopale allemande.