L’enquête tentaculaire avance au sujet du trafic d’œuvres d’art provenant de pays en guerre et qui sont passées par la maison de vente aux enchères Pierre Bergé. Cette fois, l’enquête de police s’intéresse à l’un des commissaires-priseurs les plus réputés de la place de Paris qui se trouve être le président de la Maison Pierre Bergé  ! Tout ce beau monde est accusé d’avoir fait blanchir des millions d’euros d’œuvres d’art ! Affaire à suivre…