MIDEAST-CRISIS-BAGHDADI-IRAN.JPG.cf
La mort d’Abou Bakr al Baghdadi, « calife » autoproclamé de l’État islamique, ne fait aucun doute, a annoncé jeudi un représentant d’Ali Khamenei. /Photo d’archives/REUTERS.

Ce n’est pas la première fois qu’ils annoncent la mort d’Abou Bakr al Baghdadi mais il semble que celle-ci soit la bonne. Sauf que cette information n’a absolument aucun intérêt puisqu’il sera remplacé manu militari par un énième croque-mitaine encore plus violent et sauvage que le précédent… Il faut bien que cette pièce de théâtre continue et il est vrai que plus le méchant est méchant et plus on a envie de voir la fin du film ! Show must go on


La mort d’Abou Bakr al Baghdadi, « calife » autoproclamé de l’État islamique, ne fait aucun doute, a annoncé jeudi un représentant d’Ali Khamenei, guide suprême de la Révolution iranienne, cité par l’agence de presse officielle Irna. 

« Le terroriste Baghdadi est assurément mort », a déclaré Ali Shirazi selon Irna, qui représente Ali Khamenei auprès de la Force al Qods, l’unité des gardiens de la Révolution chargée des opérations extérieures. Dans une version ultérieure, Irna a supprimé la citation du représentant d’Ali Khamenei.

Le ministère russe de la Défense a annoncé le 17 juin qu’Abou Bakr al Baghdadi avait trouvé la mort dans un bombardement en Syrie, mais l’information, déjà annoncée et démentie auparavant, a été accueillie avec scepticisme dans la région comme aux États-Unis.


Parisa Hafezi, Jean-Philippe Lefief – Reuters