« Il faut relancer la loi Avia en changeant s’il le faut la Constitution »

« « Profitons » de cette tragédie, si j’ose dire, pour faire une loi avia validée constitutionnellement »


Comment peut-il utiliser le mot « profitons » alors que le corps de la victime n’a même pas été enterré ! Utiliser politiquement cette tragédie pour un objectif politique est juste minable et dangereux. D’autant qu’il s’agira d’instaurer plus de censure et de flicage pour « défendre » bien entendu la liberté !