farid_soilihi_menucci_omar_djellil


Autant le procureur de la république que le juge étaient littéralement choqués par l’absence d’Omar Djellil dans cette affaire grave de tentative de déstabilisation d’un député marseillais au moyen d’une plainte déposée devant le Conseil constitutionnel dans le but d’invalider son élection. Alors que c’est bien Omar Djellil qui a déposé la plainte et qui est au centre de cette cabale politique phocéenne, il ne sera jamais inquiété par la justice alors que Monsieur Soihili écopera d’une peine de prison ferme.

Le président du tribunal, Monsieur Fabrice Castoldi, s’est même demandé devant l’assemblée si Omar Djellil n’était pas l’instigateur de toute cette affaire ou du moins l’un des instigateurs puisqu’il ne peut être le cerveau d’un tel complot. Même Madame la procureure Brigitte Lanfranchi s’est indignée de la mauvaise qualité de l’enquête judiciaire ! Eh oui, nous sommes à Marseille, c’est ainsi que ça fonctionne lorsqu’il est question de protéger la voyoucrassie locale ! Cela fait des années que ça dure, orchestré par Monsieur Salah Bariki, responsable du culte musulman à la mairie de Marseille de Jean-Claude Gaudin, afin de régler des comptes politiques à des adversaires. Il a été déjà condamné par la justice pour diffamation contre un journaliste de la Provence, et les nombreux articles réalisés par Aziz Zemouri du Point sont quasiment tous mensongers comme l’affaire de Madame Benmaria qui a été blanchie par la brigade financière ou tout simplement cette affaire Mennucci, celle de M. Laïbi Salim… Omar Djellil est un spécialiste en dénonciations calomnieuses, sauf que cet insignifiant personnage indicateur de police, n’aurait aucun pouvoir s’il n’avait le soutien de la mairie de Marseille et de journalistes comme Aziz Zemouri. Il suffit de voir son compte YouTube, Facebook ou tout simplement son pathétique blog qui, malgré une existence de plus de 10 ans, ne rencontre absolument aucun succès.


soilihi1

soilihi2


Comores-Infos [La Rédaction]