Cette installation forcée des compteurs électriques Linky est vraiment malsaine, on ne comprend pas comment et pourquoi en arriver là ! D’autant que le coût de l’installation est excessif et que cette dernière oblige au changement de dizaines de millions de compteurs qui fonctionnent très bien. Cette façon de forcer la main aux clients n’a rien de naturel et ne peut que cacher de sombres desseins.


Le maire de Saint-Capraise-de-Lalinde, en Dordogne, est assigné en justice par Enedis et l’État.

Ils lui reprochent de s’opposer à l’installation de compteurs Linky dans sa commune.



Élodie, 86 ans, est stupéfaite. Alors qu’elle était chez elle, un agent sous-traitant d’Enedis vient de lui placer un compteur Linky, sans même avoir frappé à sa porte. La tension est à son comble à Saint-Capraise-de-Lalinde, en Dordogne, un petit village d’irréductibles de 550 habitants. Certains affichent clairement leurs inquiétudes pour leur santé avec ce compteur connecté. Le maire a fait voter deux délibérations déclarant sa commune « hors compteur Linky ».

Une délibération du conseil municipal de 2015

Laurent Péréa, le maire de la commune de Saint-Capraise-de-Lalinde, a pris la tête de la fronde en utilisant les grands moyens devant un agent en train d’installer un compteur. « Nous lui avons demandé d’arrêter et de respecter la délibération du conseil municipal que nous avons prise en 2015 et qui est valide puisqu’elle a passé le contrôle de la légalité. Cet agent n’a pas voulu obtempérer et donc, nous avons appelé la gendarmerie« , raconte Laurent Péréa, devant les caméras de France Télévisions.