Voici une information très intéressante qui revient sur la qualité catastrophique de différents tests sans oublier qu’il existera toujours de faux cas positifs. Une telle situation ne manquera pas de créer une panique médiatique voire politique avec des prises de décisions catastrophiques au niveau économique – comme le confinement – tout ceci en se basant sur des tests défectueux !


Pas de flambée des cas de Covid-19 en Meurthe-et-Moselle malgré les chiffres de l’agence régionale de santé.

Selon le CHRU de Nancy, plusieurs dizaines de tests sont revenus positifs à cause d’un réactif de mauvaise qualité. Les patients concernés sont contactés.

Depuis le début de la semaine, les autorités de santé tentaient d’expliquer une nette hausse augmentation du nombre de cas de Covid-19 en Meurthe-et-Moselle : le taux d’incidence (nombre de cas pour 100.000 habitants) avait doublé en 24 heures passant en fin de semaine dernière de 14,5 à 29. Après vérification, il s’agissait en fait de faux positifs selon le professeur Christian Rabaud, infectiologue et président de la commission médicale d’établissement du CHRU de Nancy.

Un réactif « de mauvaise qualité »

Selon le professeur Rabaud, plusieurs dizaines de tests effectués dans plusieurs sites du département de Meurthe-et-Moselle sont revenus positifs à cause d’un problème de qualité d’un réactif au laboratoire :


Photo d’illustration : le bus de dépistage gratuit propose à ceux qui le souhaitent de faire un test PCR, par voies nasales. © Radio France – Marie Roussel

France bleu

25 juin 2020