Intéressante analyse de ce philosophe bruxellois concernant la fin du monde capitaliste qui se manifeste aujourd’hui par cette volonté d’imposer un totalitarisme sanitaire seul capable de maintenir les privilèges des oligarques. Il revient également sur l’importante des pervers narcissiques dans le modèle ultracapitaliste…