Comment est-ce possible ? Comment est-il concevable qu’un peu plus de 5 millions de Français aient pu voter encore pour le parti présidentiel malgré les innombrables scandales qui se sont multipliés ces deux dernières années au pouvoir ! Pour vous démontrer à quel point la situation est gravissime, d’autant que ceux qui ont voté pour LaRem appartiennent à la classe moyenne supérieure et parmi eux les cadres et les diplômés, logiquement les plus intelligents d’entre nous c’est-à-dire l’élite, nous allons revenir sur ces scandales qui ont fait la Une des journaux pendant de longues semaines :

1– Premièrement, faut-il rappeler que les Français ont voté pour un bankster de chez Rothschild qui appartenait au gouvernement de François Hollande ! Après la crise de 2008 et la destruction de l’économie par les banques et après le désastre du mandat de François Hollande, il faut admettre que c’est un véritable « exploit ».

2– Dès la nomination du premier gouvernement, nous tous avons pu constater le premier scandale du quinquennat avec la démission de François Bayrou pour une histoire d’emplois fictifs au Modem. Marielle de Sarnez et Sylvie Goulard, membres importants du Modem ont également dû démissionner de ce premier gouvernement d’Édouard Philippe.

3– Richard Ferrand, ancien secrétaire général de LaRem et actuel président de l’Assemblée nationale a également dû démissionner pour de présumés montages financiers impliquant son épouse lorsqu’il dirigeait les Mutuelles de Bretagne !

4– Affaire  Business France : Ce nouveau scandale intéresse la justice et plus spécialement la ministre du travail Muriel Pénicaud, toujours membre du gouvernement. Concernant les accusations de favoritisme et de recel de favoritisme liées à l’organisation d’un voyage d’Emmanuel Macron aux USA, les juges Renaud Van Ruymbeke et Charlotte Bilgeront ont entendu la ministre sous le statut de témoin assisté. La justice s’intéresse également à un autre contrat de 13,5 millions d’euros octroyés à Havas après que les juges soient tombés sur un mail interne de la ministre du travail : « J’ai un rendez-vous secret avec Fouks. Cela ne doit pas figurer dans mon agenda et cela ne doit pas se savoir » envoyé le 4 juin 2015 à son assistante.

5– Affaire Benalla : À un peu moins d’une année de l’anniversaire de l’arrivée de Macron au pouvoir, éclate l’affaire Alexandre Benalla que l’on retrouve à la place de la Contrescarpe en train de tabasser des manifestants ! Les conséquences de ce scandale seront extraordinairement lourdes pour l’exécutif comme vous allez pouvoir le constater ci-dessous. Rappelons qu’une série importante de dysfonctionnements se sont multipliés : disparition du coffre-fort, l’affaire des passeports diplomatiques et des passeports de service non restitués, le fameux téléphone crypté lui aussi gardé par Benalla, les voyages en Afrique pour rencontrer des présidents en compagnie d’un éminent membre de la mafia de la Françafrique, le Franco-israélien Philippe Hababou Solomon… Tout ceci bien sûr en sachant qu’Emmanuel Macron avait continué à garder contact via une messagerie cryptée avec Benalla.

L’invitation par le numéro deux du Quai d’Orsay, lors de la réception officielle organisée à l’ambassade de France à Alger, d’un franc-maçon en cavale nommée Alexandre Djouhri, recherché par la justice française et qui refusait de se rendre à la convocation puisque caché à Alger. Il est soupçonné d’avoir participé au financement occulte et illicite de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy avec l’argent de Mouammar Kadhafi.

6– Ismaël Émelien, l’homme le plus proche de Macron va se retrouver impliqué dans cette affaire puisque c’est lui qui va publier une vidéo qu’il s’est procurée de manière totalement illégale et la poster sur un faux compte Twitter ! Il a lui aussi quitté ses fonctions.

On peut ajouter bien sûr Patrick Strzoda, directeur de cabinet d’Emmanuel Macron, Lionel Lavergne, chef de la sécurité de la présidence, et Alexis Kohler, le secrétaire général de l’Élysée que la commission du Sénat a poussé à commettre des fautes innombrables et de mentir, ce qui a conduit ce dernier a demander une enquête judiciaire officielle afin d’y voir plus clair.

7– G. Darmanin , le ministre des comptes publics est rattrapé par une histoire de viol, ce qui rend publique son attrait pour les clubs échangistes, comme les Chandelles. La justice l’a relaxé mais le mal est fait.

8– On peut ajouter à cette liste le financement curieux et opaque de la présidentielle de 2017 par Macron et les fameux 144.000 € sans oublier les récentes accusations de Monsieur Marc Endeweld concernant une possibilité de financement par la mafia algérienne au pouvoir et le clan Bouteflika !

9– La Haute autorité de la transparence vient de rendre publique son travail de contrôle des dossiers des ministres du gouvernement Macron en affirmant que 21 membres sur 35 ont commis des erreurs !

Ils sont incapables de remplir correctement une déclaration fiscale, mais veulent administrer un pays de 65 millions d’habitants et de 2500 milliards d’euros de PIB ! On a atteint un tel degré d’incompétence que l’on a même pu observer une députée qui ne connaissait pas le montant du salaire minimum en France !

10– Apeuré et paniqué par l’ampleur du mouvement des gilets jaunes, le régime n’a pas hésité à recourir à l’extrême violence des forces de l’ordre qui ont arraché des mains, des pieds, éborgné des dizaines de manifestants et emprisonné beaucoup d’autres afin de se maintenir au pouvoir.

11– Dans cette politique de durcissement rarissime qui a été condamné aussi bien par des instances internationales que par le défenseur des droits, le gouvernement a également brillé par sa capacité à inventer des fake news, quasi quotidiennement. Il a essayé de faire passer le mouvement des Gilets jaunes pour homophobe, antisémite, raciste… jusqu’à l’acmé du mensonge, c’est-à-dire celui proféré par le ministre de l’intérieur, Christophe Castaner, lors de la péripétie de l’hôpital la Pitié-Salpêtrière ! Sans oublier la manipulation du nombre de manifestants tous les samedis par le ministère de l’intérieur. L’accusation fausse et mensongère de la manipulation du mouvement des Gilets jaunes par la Russie…

La dérive autoritaire la plus folle et la plus violente sera le fichage des blessés gilets jaunes par les services hospitaliers comme l’a dénoncé le Canard enchaîné.

12– Nous avons pu constater également un durcissement historique envers les journalistes assurant, outre la couverture des manifestations des samedis, l’affaire des ventes d’armes au criminel MBS, le boucher de Riadh, qui dirige la Saoudie maudite et qui les utilise pour massacrer les civils yéménites, ce qui a fait augmenter le nombre de convocations de journalistes par les services de renseignements ! Emmanuel Macron a même osé affirmer que les journalistes étaient soumis à un droit de réserve !

13– Vente de la France à la découpe avec la cession des joyaux ADP, FDJ, Engie… alors que nous savons tous que c’est une erreur au regard de ce qui s’est passé avec l’aéroport de Toulouse !

Le seul scandale de la vente d’Alstom à General Electric devrait suffire à le faire juger pour haute trahison étant donné l’importance stratégique de cette industrie et pourtant…

14– On peut ajouter comme scandale la curieuse proximité du couple Macron avec la sulfureuse Mimi Marchand au casier judiciaire long comme le bras et qui s’occupe de l’arrimage médiatique ! Elle leur a été présentée par le patron de Free, le milliardaire Xavier Niel !

15– Rappelons également le départ catastrophique de Nicolas Hulot du gouvernement après avoir dénoncé l’immobilisme écologique de ce dernier ce qui n’empêche pas Emmanuel Macron de vouloir faire croire qu’il est prêt à travailler avec EELV suite à leur très bon score aux élections européennes !

16– On peut ajouter à cela un point très important qui est celui des promesses non tenues et que pourtant Emmanuel Macron avait faites lors de la campagne présidentielle de 2017 comme par exemple l’inéligibilité définitive des hommes politiques condamnés par la justice !…

Cette liste est loin d’être exhaustive et les trois ans qui restent de ce quinquennat nous réservent de belles surprises, d’autres scandales encore plus effrayants. Pourtant, les gens vont continuer à voter pour cette escroquerie ce qui, intellectuellement parlant, est un véritable mystère. Ceci démontre qu’un problème profond menace la France, celui de la perte de son élite qui a d’ailleurs brillé par son absence lors des revendications des Gilets jaunes et qui met en relief un autre problème dramatique celui de l’individualisme pathologique devenu une norme de vie.

Bien sûr, quels que soient les scandales et la dégradation de la situation socio-économique en France, il y aura toujours l’islam et les musulmans comme écran de fumée pour détourner l’attention ailleurs.