maquette-grande-mosquée-alger


Ce n’est pas encore officiel, mais c’est ce à quoi devrait s’attendre le peuple algérien, au vu de l’immense vague de sympathie témoignée, à l’unanimité, par toutes les franges de la population et de la classe politique, gouvernants et opposants confondus. Ce ne serait que justice de rendre un tel hommage à la mémoire de l’illustre disparu. Un autre hommage à lui rendre serait bien évidemment de faire revivre ses idées généreuses et de poursuivre son combat. Si une telle mesure n’est pas prise, cela voudra dire tout simplement que les déclarations mielleuses exprimées par la classe dirigeante ne sont que pure hypocrisie.