cover-r4x3w1000-597da1ae98d67-000-pz9oq
François de Rugy a dévoilé ses pistes de réforme pour le fonctionnement de l’Assemblée nationale. Source : AFP

Il est scandaleux que certains politicards du gouvernement et de l’Assemblée décrient les cheminots de la SNCF comme des privilégiés, alors qu’eux-mêmes le sont. La sagesse populaire ne dit-elle pas « Charité bien ordonnée commence par soi-même » ?  Cette information n’est qu’une ligne par rapport aux nombreux abus des élus de la Ripoublique qu’a dénoncés Philippe Pascot dans son livre Pilleurs d’État.


Le président de l’Assemblée nationale, François de Rugy, veut supprimer la gratuité sur le réseau SNCF pour les anciens députés ayant fait plus de 3 mandats.

Le président de l’Assemblée nationale François de Rugy a précisé dimanche ses intentions de réforme de l’Assemblée nationale, en indiquant que des groupes de travail feraient des propositions avant fin 2017 pour mise en place progressive jusqu’en 2022.

Alors que l’ordre du jour du bureau de l’Assemblée de mercredi prévoit déjà l’examen de réformes du statut du député, M. de Rugy (REM, issu des écologistes) a expliqué dans un entretien au Journal du Dimanche que cette réunion serait également l’occasion d’aller plus loin: « je proposerai au bureau de l’Assemblée (…) la création de sept groupes de travail. Ils traiteront de sujets aussi variés que la réforme de la procédure législative, les moyens de contrôle et d’enquête des députés, la question du statut des collaborateurs, la mise en oeuvre du développement durable à l’Assemblée ou la démocratie numérique. Chaque sensibilité politique animera un de ces groupes, composés de dix députés de toutes tendances, afin d’associer tout le monde », a expliqué le député de Loire-Atlantique.

[Lire la suite]


Challenges