Il suffit de voir comment s’exprime ce pitre et comment il se tient pour comprendre l’Amérique. C’est un pur produit de la décadence yankee, un cowboy qui a été jeté dans la modernité, trop vite. Si Bruxelles est si catastrophique, il serait alors intéressant qu’il nous montre des photos de Detroit et autres villes misérables à SDF avec des taux de criminalité les plus alarmants de la planète…


Le candidat à l’investiture présidentielle républicaine Donald Trump a dirigé l’une de ses dernières saillies vers Bruxelles et Paris. Il a estimé que la capitale belge est devenue un « trou à rats » (« hellhole ») où les musulmans ne sont pas parvenus à s’intégrer.

Donald Trump a proféré ces propos lors d’une interview accordée à Fox Business Network alors qu’une journaliste lui demandait si sa proposition d’interdire aux musulmans l’accès au territoire américain était réaliste.

Donald s’est attardé sur Bruxelles

«  Quelque chose est en train de se passer  », a répondu le candidat actuellement donné favori par les sondages pour décrocher l’investiture du Grand Old Party. «  Allez à Bruxelles, allez à Paris (…). Quelque chose de mauvais est en train de se passer, là où ils veulent imposer la charia (loi islamique, ndlr) (…). Vous savez, il faut un minimum d’assimilation. Il n’y a pas eu d’assimilation. »

Donald Trump s’est ensuite attardé sur le cas de Bruxelles. «  J’ai été à Bruxelles il y a une vingtaine d’années, belle, tout était tellement beau. Maintenant, c’est comme vivre dans un trou à rats. »

Le milliardaire a également fait savoir mercredi qu’il ne participerait pas au débat télévisé opposant les différents candidats républicains qui se tiendra jeudi dans l’Iowa.