La journaliste allemande auteur de cet article ose dire ce que les faux journalistes français ne peuvent pas dire car ils sont alignés quasi systématiquement sur la Doxa. Non seulement elle revient sur les décisions totalement absurdes de fermeture des rayons de librairie dans les supermarchés alors que les librairies sont ouvertes aussi bien en Belgique qu’en Suisse, rayons sont surveillés par des policiers ; sur l’obligation de signer une attestation pour aller déposer ou récupérer ses enfants à l’école ; signez la même attestation pour aller faire un footing mais pas  à plus d’un kilomètre de la porte de chez soi… Mais elle revient également sur la gestion quasi monarchique de cette crise sanitaire par un Macron à la tête d’un Conseil de défense complètement antidémocratique puisqu’il n’a de compte à rendre à personne !

Oui, on peut le dire maintenant, la France est dirigée par l’élite politique la plus stupide au monde et la plus incompétente puisqu’elle comptabilise parmi les taux de mortalité des plus élevés.


Certificats pour quitter la maison, faire du jogging devant la porte, gardes de sécurité pour les jouets: le verrouillage de la France est si répressif que même les règles sensées tombent en discrédit.

Lorsque Betty Bellion-Jourdan est sortie de la mer à Biarritz dans l’ouest de la France il y a quelques jours, quatre policiers l’attendaient : la femme de 93 ans avait le droit de s’asseoir sur la plage en lock-out, mais pas de nager dans l’eau. Depuis des décennies, la vieille dame nage tous les jours dans l’Atlantique, même dans le froid hivernal, et soulage ainsi sa neuropathie dans ses jambes, une maladie nerveuse. « Aucun spécialiste, aucun massage ne peut me guérir comme la mer le peut », a déclaré Bellion-Jourdan. Un policier, comme on peut le voir dans une vidéo , a seulement répondu : «Selon l’article 46 du règlement 20-10, tous les sports nautiques sont interdits ». Bellion-Jourdan devait payer une amende de 135 euros si elle s’approchait de nouveau de la mer…