Une seule question utile doit se poser actuellement dans vos cortex : pourquoi l’État laisse-t-il ces charlatans faire du business, à se faire payer 300 € de l’heure – autant qu’un avocat de de la place parisienne – pour parler avec les esprits des morts (sic) alors que nous vivons de surcroît dans une société athée qui a tué Dieu et la spiritualité depuis plus de deux siècles déjà ?!

La société moderne est en fin de compte une société de charlatans, de rebouteux imposteurs qui vous font croire qu’ils parlent avec les morts, qu’ils connaissent l’avenir… jusqu’à aller conseiller régulièrement un François Mitterrand ! Quelle escroquerie !

Pour aller plus loin dans le sujet, n’hésitez pas à lire l’excellent livre de René Guénon, L’erreur spirite, un bijou d’érudition et même d’humour tellement le ridicule des spirites est sans limites.


L’Hexagone compte environ 100 000 médiums et autres astrologues charlatans. Le business de l’ensemble du secteur est d’environ 4 milliards d’euros selon l’Institut national des arts divinatoires (et encore, une grande partie de ce business se fait au black).