Le rapport de McKinsey sur l’école ou le néolibéralisme dès la primaire

500 000 € pour un tissu de bla-bla managérial

1
PARTAGES
1.6k
VUES

Comme toujours, il est impossible de se procurer ce type de document sans passer par la CADA puis le tribunal administratif car le gouvernement sait parfaitement ce qu’il fait, il sait parfaitement que le rapport de McKinsey est un tissu d’âneries et qu’il ne faut surtout pas que le public en prenne connaissance. C’est d’ailleurs démontré à de très nombreuses reprises à la lecture de ces 200 pages d’une rare bêtise. Comment est-il possible de gaspiller 500 000 € pour un rapport avec si peu de pages, si peu d’expertise, sans jamais s’entretenir avec le personnel enseignant ? Comment est-il possible de mépriser à ce point la dépense publique ?

Comme on pouvait s’y attendre, il est question le plus simplement du monde de faire rentrer dès  l’école primaire, l’esprit néolibéral, ce qui n’a strictement rien à faire là. L’école, rappelons-le, est là pour apprendre à l’élève à lire, écrire et compter. Pour McKinsey, l’école est également là pour étudier les enfants, ce qui devait être d’ailleurs le rôle des parents, sauf qu’il faut absolument faire rentrer dans leurs petites têtes toutes les théories stupides du Gender et du lobby LGBT : « en l’éduquant sur des sujets comme le respect de la diversité, le développement durable, l’équité sociale ou l’égalité des sexes ». En réalité, ils sont tout simplement en train de faire rentrer à l’école, au collège et au lycée l’esprit d’entreprise managérial de McDonald’s dont on connaît la violence. Le rapport parle d’un paiement des enseignants au mérite ainsi qu’avec des « chèques cadeaux » tout en « balisant un parcours de mobilité vers le privé » !



 



Épinglé par la commission d’enquête du Sénat en janvier 2022, le rapport de McKinsey sur l’évolution du métier d’enseignant destiné au ministère de l’Éducation nationale est désormais accessible en ligne.

Un concentré de langage managérial insipide qui pousse à la libéralisation de l’école et à son adaptation au marché du travail.

Jusque-là, ces documents n’avaient pas été rendus publics. Grâce à des démarches auprès de la Commission d’accès aux documents administratifs (CADA), David Libeau, développeur, membre de l’association OpenKnowledge France et Marc Rees, journaliste pour le site d’investigation L’Informé, viennent de les obtenir et ont pu les mettre en ligne ce mercredi 11 janvier. Parmi eux, la « version en cours d’élaboration » datée d’avril 2020 de la fameuse note intitulée « Éclairer les évolutions du métier d’enseignant au XXIe siècle ». Un rapport qui, comme le reconnaissait lui-même le ministère de l’Éducation nationale auprès de la commission d’enquête, « a pu alimenter sa réflexion sur l’accompagnement des professeurs par leurs pairs (mentorat), le besoin de repenser leur formation et la nécessité de mieux valoriser leurs compétences. » Seule interrogation pour le journaliste Marc Rees, les métadonnées du document qui signalent une modification le 4 avril 2022, près de deux ans après le rendu : « je ne sais pas si cela correspond à une modification substantielle ou juste orthographique ou graphique », pointe-t-il.



En tout cas, tout au long des 204 pages pour l’instant disponibles, à la présentation léchée, alternant textes, graphiques et images d’illustrations, la note développe une vision de l’école conforme à celle développée par Emmanuel Macron au cours de sa campagne présidentielle de 2022, promouvant autonomie des établissements, rémunérations au mérite et fonctionnement décentralisé. Partant du constat que « le métier d’enseignant évolue profondément », McKinsey estime qu’« appréhender ces évolutions est une nécessité impérieuse pour permettre aux professeurs de continuer à assurer leur mission, au service de la réussite de tous les élèves ». Désormais, les professeurs « ne sont plus uniquement des « sachants » qui transmettent un savoir théorique, assure le cabinet de conseil. Mais ils offrent un accompagnement plus global au développement et à l’épanouissement de l’élève – y compris, en l’éduquant sur des sujets comme le respect de la diversité, le développement durable, l’équité sociale ou l’égalité des sexes. »

Numérique et « esprit d’entreprise »

Yoga et primes

L’idéologie néolibérale, centrée sur l’adaptation permanente des individus à une économie globalisée, imprègne d’ailleurs tout le rapport. On apprend qu’on pourra, dès le primaire, sensibiliser les élèves « aux opportunités de la société numérique » par exemple « en éveillant leur esprit d’entreprise (sic) ». Il n’est jamais trop tôt. De manière générale, l’Éducation nationale est incitée à ouvrir ses portes aux entreprises (et pas n’importe lesquelles : start-up plutôt qu’artisans boulanger ou acteurs de l’industrie) : « Des partenaires externes pourraient être sollicités (associations, start-up, entreprises du secteur éducatif) pour développer et dispenser des programmes d’apprentissage numérique. »

À deux doigts d’inventer le pantouflage pour les profs, le cabinet de conseil suggère aussi de « baliser des parcours de mobilité […] vers le privé ». McKinsey appelle à développer pour les enseignants « des parcours professionnels plus individualisés, flexibles et dynamiques » et la « rémunération au mérite ». Peut-être même pourraient-ils recevoir des « chèques cadeaux supplémentaires » s’ils sont jugés « excellents », envisage McKinsey dans l’un des trois autres documents livrés au ministère.

Des enseignants devenus managers 


Photo d’illustration : La note développe une vision de l’école conforme à celle développée par Emmanuel Macron au cours de sa campagne présidentielle de 2022, promouvant autonomie des établissements, rémunérations au mérite et fonctionnement décentralisé. Romain Doucelin / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Retour à l'accueilarianne

12 janvier 2023
Source: Marianne

En rapport : Articles

Article Suivant

SUIVEZ-NOUS

Contenu Premium

Pas de contenu disponible

CES 7 DERNIERS JOURS

Heureux de vous revoir!

Se connecter avec votre compte

Créer un Nouveau Compte!

Remplissez les champs pour vous enregister

Récupérer votre mot de passe

Merci d'entrer votre nom d'utilisateur ou votre email pour réinitialiser votre mot de passe

Êtes-vous sûr de vouloir débloquer cet article?
Débloquages restant : 0
Êtes-vous sûr de vouloir annuler votre abonnement?