Top5-mensonges-soral-mythomane-LLP


1- Il se présente comme le courageux héros de la lutte contre le lobby juif/sioniste qui lui en ferait voir de toutes les couleurs !


Comme prouvé dans le précédent article Preuves des relations d’Alain Soral avec la LDJ et le lobby sioniste, Alain Soral est très proche de la LDJ et du Bétar, via son mentor — fondateur historique d’Égalité et Réconciliation —  Ph. Péninque. Ce dernier est un ami intime de Jérôme Cahuzac, le ministre délinquant fiscal, franc-maçon, membre éminent du GODF. Le procès Cahuzac de cette semaine (sept. 2016) a prouvé que ce M. Péninque trempait dans le financement occulte du PS depuis belle lurette ! Nous savons également que Alain Soral a tenté une initiation dans une loge maçonnique en 2006 selon le témoignage écrit rapporté par sa sœur dans son dernier livre, Frangin. Soral a ainsi demandé au FN de Marine Le Pen de le protéger contre les milices sionistes qui sévissent à Paris et cela lui a été accordé.

Rappelons également que lors des deux procès de Complément d’enquête en 2007 et de la dite « Quenelle de Berlin » l’année dernière, Alain Soral s’est totalement liquéfié face aux juges. Il prétexta en 2007 être un philosémite ami des juifs brandissant son amitié avec l’agent sioniste notoire Gilles-William Goldnadel comme un bouclier protecteur. Concernant la quenelle de Berlin, il affirma être un bisexuel en expliquant que son geste de la quenelle était, en fait, un simple geste de fist-fucking !!!


2- Alain Soral crie à la censure !


C’est son gagne-pain, la pleurniche à la censure, afin de vendre plus de livres en se positionnant comme une victime. Sauf que les livres d’Alain Soral sont vendus à la FNAC ainsi qu’en tête de gondole dans tous les supermarchés de France. Pour une censure, on en a vu de plus efficace… Rappelons que les livres des Éditions Fiat Lux sont censurés par la FNAC ; les responsables ont refusé de les vendre.


3- Alain Soral se présente comme un catholique, mieux encore, comme le chevalier Bayard !


C’est une de ses dernières stratégies, suite aux nombreux scandales ayant défrayé la chronique (Binti, LLP, Belghoul…), se rapprocher des catholiques, voire appeler à ce que le catholicisme redevienne religion d’État. Pourquoi pas ? Sauf que Soral est un marxiste matérialiste qui n’a jamais cru en Dieu, un athée assumé. Soral fréquente également des personnalités très controversées, du point de vue de la religion et des mœurs. On ne peut ignorer la présence dans son entourage de Stéphane Rovidati, le webmaster de la secte qui possède et modère un site pornographique dans le lequel il invite les femmes à lui envoyer les photos de leurs sexes ! Mais il y a bien pire, Soral a défendu mordicus le pédophile assumé Gabriel Matzneff dont on a prouvé qu’il avait eu des relation pédocriminelles avec des enfants de 10-13 ans. Ce même Matzneff que Alain de Benoist (proche de Soral) défendra également contre l’ordre moral. Sans oublier l’extraordinaire Stéphane Blet, occultiste et sorcier, membre de l’OTO et de bien d’autres loges maçonniques, adepte du criminel Aleister Crowley…

On se demande bien ce que viendrait faire un catholique traditionaliste dans ce bourbier…


4- Soral fait la promotion de la Tradition et de l’enracinement


Cet athée dont le seul objectif, au quotidien, est d’accroître le nombre de ses conquêtes sexuelles, malgré son âge avancé, ce dégénéré au passé très lourd de toxicomane héroïnomane adepte des boîtes de nuit parisiennes les plus dépravées, cet être équivoque n’ayant plus de rapport filial ou familial depuis des décennies, aucun ami intime hormis quelques relations d’intérêt, ose parler d’enracinement et de tradition.


5- Alain Soral, ce génie aux multiples compétences !


L’homme aime à se présenter comme prof de boxe, sociologue, diplômé des Beaux Arts à Paris, écrivain, réalisateur de génie…

En réalité, il n’a jamais eu de diplôme de boxe, comme nous avons eu à le prouver ici. Cela fait maintenant 2 ans que l’on attend les preuves de son diplôme ! Il n’a jamais reçu de formation en sociologie, et encore moins obtenu le diplôme de sociologue, sachant qu’il n’a même pas décroché son baccalauréat, l’unique sésame qui ouvre la voie à un cursus universitaire. Il n’a jamais eu de diplôme de l’école des Beaux Arts de Paris contrairement à ce qu’il affirme sur les plateaux télé et il n’a d’ailleurs jamais produit la moindre oeuvre artistique connue du public. Concernant le métier de journalisme, il n’a été qu’un vulgaire pigiste de la presse féminine d’abrutissement et le talent de réalisateur qu’il s’est généreusement attribué trouve son expression dans le nanar qu’il a tourné et qui fut un bide total.