Encore une fois, ce pseudo journaliste et très mauvais écrivain qu’est Kamel Daoud continue de mentir au peuple français et à ses lecteurs concernant la situation en Algérie. Encore une fois, il vient nous expliquer que le péril islamiste est à l’embuscade de l’autre côté de la Méditerranée. Ce que ne vous dit pas cet escroc c’est que le taux de participation pour ces élections législatives truquées est de moins de 8 % ! Concernant la diaspora dans les Bouches-du-Rhône, la participation est de moins de 1 % ! À partir de là, comment peut-il oser parler de victoire des islamistes ! De plus, Les partis pseudo islamistes dont il parle sans des partis liés au pouvoir, créés par les services de renseignements (le fameux DRS) et dont il suffit de voir quelques vidéos de meetings de cette campagne électorale pour comprendre à quel point ils sont mauvais, ridicules et pathétiques.

Le peuple entier se moque des Bengrina et autres Mokri, ils ne représentent absolument personne. Il n’y a que Kamel Daoud pour en faire des plats afin de continuer à jouer sa partition pour laquelle il est payé. Rien d’étonnant que ce soit le torchon du Point qui publie ses errements et ses ridicules analyses qui n’ont pour objectif que de tromper et manipuler le lecteur.

En réalité c’est très simple, au lieu d’avouer que le Hirak est sorti vainqueur par triple KO de cette élection législative avec un taux d’abstention spectaculaire (sans oublier le boycott de l’élection présidentielle et du changement de la constitution), Kamel Daoud joue encore la carte de l’islamisme bla bla bla… Il a toujours soutenu le pouvoir de la mafia militaire, c’est un véritable éradicateur ; il a tenté de décrédibiliser toutes les forces le Hirak en expliquant qu’il était mort. La réalité concrète et observable du terrain démontre qu’il a eu tort sur toute la ligne et que le peuple est sorti victorieux dans sa volonté de chasser la mafia au pouvoir. Rappelons qu’il venait de réaliser une interview de A. Tebboune avec Adlène Meddi, interview honteuse et risible, indigne du métier de journaliste. Il ne pouvait y avoir que le torchon du Point pour le faire.


Les raisons du triomphe des islamistes au Maghreb, en Europe et au-delà sont multiples et imparables.

Question de stratégies.

Cette semaine, c’est l’élection d’un Parlement en Algérie, le premier depuis la chute de Bouteflika. Les islamistes y auront la part belle et ils reviennent de loin. Il y a trente ans, ils en étaient encore aux massacres pour conquérir le pouvoir, aujourd’hui, ils privilégient d’autres stratégies. Cette fois, leur victoire en Algérie est déjà assurée et ce triomphe va peser sur le Maghreb, sur l’Europe qui fait face et sur d’autres pays. Mais pourquoi ces islamistes gagnent ?

D’abord l’effet de loupe en Occident sur les élites laïques, progressistes, est trompeur. Parce qu’on interroge des…

[…]


Kamel Daoud
10 juin 2021