Voici encore une nouvelle entourloupe, la première de 2019, à savoir l’escroquerie qui consiste à faire accroire que le peuple va débattre démocratiquement des affaires le concernant et que son avis sera pris en compte, alors que tout le monde sait que tout ceci ne servira strictement à rien, puisque Macron a déjà pris ses décisions. De surcroît, ce n’est même pas lui qui dirige la France mais l’Union européenne. Cela nous rappelle d’ailleurs la fameuse concertation nationale menée par Marisol Touraine, l’ex-ministre de la santé, autour de l’obligation vaccinale, qui avait eu pour conclusion, suite à la consultation aussi bien des patients, que des professionnels de santé et des associations, le retrait de cette obligation vaccinale, alors que dans les faits, elle a donné comme résultat, non seulement le maintien de cette obligation vaccinale mais le passage de 3 à 11 valences ! Cette concertation fumeuse qui a duré des mois et qui a coûté un argent public fou n’aura donc servi à rien. Il faut savoir que celui qui menait les débats, le professeur Alain Fischer, était un salarié de l’industrie pharmacochimique !

Il en sera de même pour ce « Grand débat » ou plus justement dit, cette « Grande arnaque » qui n’aura pour intérêt, aux yeux de l’exécutif, que de gagner un peu de temps et de faire accroire que l’Élysée écoute le peuple et que nous vivons dans une démocratie exemplaire ! Il faut être fou ou tout simplement adhérent du parti présidentiel pour croire à de telles balivernes.

Comme on ne cesse de le répéter depuis des années maintenant, il ne faut plus perdre son temps à débattre avec l’État et ses représentants du moment, il faut faire comme s’il n’existait pas. Il y a tant de choses plus utiles à faire, comme par exemple penser le futur, réécrire la Constitution, discuter avec nos proches afin de les convaincre de sortir de ce paradigme mortifère…