Voici ce qui se passe lorsque le sort de nos anciens est mis entre les mains du CAC 40, un véritable massacre. C’est d’autant plus pitoyable que l’argent coule à flots et que les lieux d’accueil – Ehpad – sont largement financés par l’argent du contribuable qui vient des départements ainsi que des ARS mais également de la personne âgée elle-même ou de sa famille qui doit payer jusqu’à 3500 € par mois de frais d’hébergement ! Malgré cela, comme le démontre le documentaire, la maltraitance est d’une extrême violence. Comment est-il possible de garantir une alimentation saine et suffisante avec seulement 4,22 € pour le petit-déjeuner, le déjeuner, le goûter et le dîner ! Comment est-il possible d’avoir droit à si peu de choses en payant 3500 € par mois ! Vous pouvez également constater que les pensionnaires restent au sol pendant des heures car il n’y a personne pour les relever ! Qu’ils peuvent rester également des heures devant leur assiette car ils sont incapables de se nourrir sans aide ! Bref, c’est à en crever de tristesse.

Comment est-ce possible d’atteindre un tel degré de dégradation et un tel laisser-aller au point où la laverie est en panne, la climatisation en panne, le frigo en panne… alors que l’établissement encaisse des millions d’euros ?! Comment se fait-il qu’il n’y ait aucun contrôle des autorités compétentes ? Étant donné qu’il n’y a pas d’équipe soignante, dès qu’il y a un souci, les Ehpad font appel au SAMU afin de réaliser encore plus d’économies sur le dos du contribuable.

Alors que le sort des vieux est déjà peu enviables dans nos hôpitaux, sachant qu’on les laisse mourir afin de s’en débarrasser le plus rapidement possible comme l’a démontré le livre On tue les vieux écrit par des professionnels de santé dont des chefs de services hospitaliers, il faut dire que la société moderne n’est pas très reconnaissante. Malgré tout ça, les autorités politiques et les médias continuent de nous faire croire que la société moderne est un exemple à suivre, tout en continuant à se soumettre au règne de l’argent !


Nourriture rationnée, soins bâclés, personnel insuffisant… les patients sont-ils maltraités dans les Ehpad ?

Près d’un quart de ces établissements affichent des taux de profit records. Font-ils des économies sur le dos de nos aïeux ? Une enquête d’« Envoyé spécial ».

Nourriture rationnée, soins bâclés, personnels insuffisants ou intérimaires : nos parents et nos grands-parents sont-ils maltraités dans les Ehpad, ces maisons de retraite médicalisées dans lesquelles beaucoup de personnes âgées vont finir leurs jours ?

Près du quart des Ehpad sont des entreprises privées à but lucratif

Près d’un quart de ces établissements sont gérés par de grands groupes souvent cotés en Bourse et affichent des taux de profit records. Comment parviennent-ils à une telle rentabilité ? Font-ils des économies sur le dos de nos aïeux ? À travers les témoignages édifiants d’aides-soignants, d’infirmiers ou de cuisiniers, enquête sur la gestion de ces maisons de retraite.

Une enquête de Julie Pichot et Vincent Liger diffusé dans « Envoyé spécial » le 20 septembre 2018.