Subscribe Now

* You will receive the latest news and updates on your favorite celebrities!

Trending News

En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Eco & Finance

« La Suisse, l’or et les morts » : complicités suisses avec le nazisme ! 

Suisse-or-morts-nazi-ZieglerÉtant donné le culot incommensurable de certains dégénérés – comme Piero San Giorgio pour ne pas le citer – qui n’a de cesse d’accuser les musulmans de tous les maux possibles, nous allons lui rappeler ici quelques détails de la deuxième guerre mondiale concernant la complicité et l’aide financière et militaire suisse obtenue par le troisième Reich nazi : l’achat pour plusieurs milliards d’euros d’or pillé par les Allemands, on peut citer les fonds en déshérence, on peut citer également les dizaines de milliers d’œuvres d’art volées… Tout ceci est dans la presse conventionnelle, c’est un secret de polichinelle. L’auteur suisse Jean Ziegler a même publié un livre, La Suisse, l’or et les morts, dans lequel il détaille l’affaire de l’or nazi.

Lectures

Métaphysique de la caverne par Pierre-Yves Lenoble 

En effet, nous appuyant sans crainte sur le fait que la vérité est une et clairement exprimée par l’ensemble des plus illustres maîtres spirituels et savants de l’histoire universelle, nous affirmons que le plan d’existence de l’homme sur terre est conditionné, non-perfectible et transitoire, et ne constitue au final qu’une illusion passagère au regard de l’Unité divine, seule réelle.

À la une

Que le plus faible triomphe du plus puissant, par Lotfi Hadjiat 

Au yeux de Dieu, il y a une communauté au-dessus de la communauté musulmane, c’est la communauté des justes. Les musulmans le comprendront-ils un jour ?… Cette communauté des justes est évidemment au-dessus de toutes les communautés, toujours aux yeux de Dieu. Dans cette communauté des justes, on trouve des athées, des Juifs, des polythéistes, des chrétiens, des musulmans, des agnostiques, des zoroastriens, des déistes, des théistes, des hindouistes, des roux, des blonds, des bruns, des noirs, des asiatiques, etc. La justesse, la beauté du cœur n’est pas déterminée par un vecteur religieux, ethnique ou politique… Un polythéiste ou un athée peut se dévouer aux pauvres et aux orphelins jusqu’à la mort en mourant dans la pauvreté lui-même, et un musulman peut mourir de ses excès tyranniques de richesses matérielles et de réjouissances charnelles… demandez à Mohammed ben Salmane Al Saoud, il vous expliquera.