Subscribe Now

* You will receive the latest news and updates on your favorite celebrities!

Trending News

En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Politique

Bretagne : les Gilets jaunes installent une guillotine sur un rond-point ! 

Tous les politiciens qui faisaient l’apologie de la révolution républicaine et démocratique trouvent aujourd’hui la guillotine violente et sanguinaire. C’est curieux ça non ! Quand il s’agit de couper la tête de son adversaire la guillotine est une machine de liberté et d’émancipation mais dès qu’il s’agit de séparer sa propre tête de son corps, le vocabulaire change immédiatement et la motivation initiale s’évapore… Quelle belle bande de comiques !

Politique

Winter is coming : les naïfs marcheurs se réveillent… 

On vous avait pourtant prévenu, on vous l’avait dit que cette mascarade d’En marche était une escroquerie. Ils n’ont fait que reprendre les mêmes et recommencer de nouveau leurs clowneries. On a répété mille et une fois que le bankster Emmanuel Macron ne pouvait être la solution puisqu’il était lui-même le problème ! Heureusement, et il n’est jamais trop tard pour bien faire, les gens se réveillent et les marcheurs d’hier abandonnent déjà le navire, déçu par le premier scandale Richard Ferrand comme le démontre cet enregistrement du premier ministre chez RTL.

Informations

Saint-Malo : 2 Kalachnikovs saisies sur un bateau israélien ! 

C’est quand même un délit très grave en ce sens qu’il s’agit de l’importation d’armes de guerre dont on ignore la destination finale réelle, d’autant qu’il est permis de penser qu’avant cette découverte douanière, d’autres armes aient pu passer sans attirer l’attention, mettant ainsi au jour une véritable filière. Une remarque vient immédiatement à l’esprit en ce qui concerne la nature de ces armes ; si les explications du capitaine étaient véridiques, pourquoi détenait-il des kalachnikov ? Étant israélien, il aurait dû être en possession d’armes israéliennes de marque Uzi. C’est ce qui laisse penser que ces armes pouvaient être destinées à alimenter un réseau et par les temps qui courent, on peut raisonnablement penser qu’il peut s’agir d’un réseau terroriste. L’option pour des kalachnikovs permet, en effet, en cas d’enquête, de brouiller les pistes et d’écarter tout risque d’une remontée vers des fournisseurs israéliens, ce qui n’aurait pas été le cas si les armes avaient été des Uzi. Il reste que cette affaire devrait donner à réfléchir et être prise très au sérieux.